Producteurs et transformateurs agroalimentaires recherchés! | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageAgroalimentaireimage
Producteurs et transformateurs agroalimentaires recherchés!
20 mars 2014

Producteurs et transformateurs agroalimentaires recherchés!

Grâce au Fonds du Pacte rural, la MRC des Maskoutains et le CLD Les Maskoutains débutent un nouveau projet pour la mise en valeur des produits locaux.

Ainsi, de petits marchés publics verront le jour l’été prochain dans quatre municipalités de la MRC des Maskoutains, soit Sainte-Madeleine, Saint-Valérien-de-Milton, Saint-Jude et Sainte-Hélène-de-Bagot. Chaque municipalité accueillera le petit marché public une fois par mois. Ce dernier sera ouvert tous les samedis de 8 h à 12 h, de juin à septembre.

Cette nouvelle initiative permettra d’offrir une vitrine supplémentaire pour les produits des producteurs et des transformateurs en agroalimentaire de la région. Depuis plusieurs années, nous observons un intérêt croissant de la part des consommateurs pour l’origine des aliments qu’ils achètent. La population est de plus en plus sensible au soutien de l’économie locale et apprécie les produits frais et de qualité. La grande région de Saint-Hyacinthe a beaucoup à offrir. À titre de capitale nationale de l’agroalimentaire, elle doit tout mettre en oeuvre pour faire connaître et valoriser les produits des producteurs et des transformateurs artisans de son territoire. À cet effet, le CLD Les Maskoutains souhaite recevoir des candidatures de producteurs, et transformateurs afin d’effectuer une sélection pour offrir les tables disponibles. Les intéressés peuvent communiquer avec nous par courriel décrivant pourquoi ils souhaiteraient participer ainsi que leurs coordonnées à : carrieres@cld-cite.qc.ca ou par téléphone au 450 773-4232 le plus tôt possible.

Quelques statistiques…

Selon une étude de l’Association des Marchés publics du Québec (AMPQ) portant sur les impacts économiques des marchés publics agroalimentaires au Québec, près de 60 % des Québécois ont acheté des victuailles dans un marché public en 2011 et 36 % l'ont fréquenté au moins cinq fois. Les ménages avouent y avoir dépensé en moyenne 252 $ au cours de la même période, en achetant des fruits et légumes locaux.

De plus, trois clients sur cinq (60 %) disent avoir fait des achats qu’ils n’auraient pas faits habituellement, ce qui semble indiquer que les achats impulsifs sont monnaie courante dans les marchés publics. Aussi, deux personnes sur cinq (39,2 %) disent profiter de leur sortie au marché public pour réaliser une activité connexe à proximité.

image