La gestion confiée à la Chambre de commerce | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageAgroalimentaireimage
La gestion confiée à la Chambre de commerce
27 février 2014

Rendez-vous des papilles
La gestion confiée à la Chambre de commerce

Claude Marchesssault, président du Rendez-vous des Papilles, en compagnie de Louis Gendron, président de la Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains.
La Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains prendra en charge l'organisation de la prochaine édition du Rendez-vous des papilles qui aura lieu les 20 et 21 septembre au parc Casimir-Dessaulles.

L'avenir de ce festival des saveurs s'est joué ces derniers jours, lors d'une rencontre tenue à l'hôtel de ville entre les organisateurs et les autorités municipales.

Pour financer ces deux journées qui dérouleront le tapis rouge aux produits du terroir, la Ville a prévu un montant de 115 000 $. De ce montant, 89 000 $ seront versés à la Chambre de commerce pour organiser l'activité et 26 000 $ seront destinés au fonds de gestion et à la marge de crédit. Du côté de la MRC des Maskoutains, une somme de 10 000 $ est prévue dans son budget pour les Papilles. Les ressources humaines mises à contribution à la Chambre de commerce seront le directeur général Serge Gélinas et une autre personne qui sera recrutée prochainement.Depuis quelques semaines, la Chambre de commerce avait manifesté son intérêt de prendre sous son aile la gestion du Rendez-vous des papilles.« C'est une activité majeure qui fait la promotion de la région. Si on nous approche, il est certain que nous allons nous pencher sur le dossier. Cela pourrait nous intéresser d'organiser cet événement », avait indiqué en entrevue au COURRIER M. Gélinas quelques jours avant que le sort du Rendez-vous des papilles ne soit fixé.Une volonté partagée par le président de la Chambre de commerce, Louis Gendron, qui croit qu'un organisme qui compte plus de 700 membres peut être un bon porte-parole pour promouvoir l'agroalimentaire en Montérégie.L'an dernier, l'organisation du 10 e anniversaire du festival gourmand avait représenté un budget de 650 000 $ incluant son financement public, les commandites, les ventes et les locations.

Pas de nouveau dg

Après avoir vu son ancienne directrice générale, Caroline Poussart, quitter le navire à quelques semaines de la tenue de la 10 e édition, les organisateurs avaient abandonné l'idée de se lancer dans un processus de recrutement.

La Ville avait alors mandaté des cadres municipaux pour prendre la relève et ainsi sortir du pétrin l'organisation.Même si le nom de Mme Poussart apparaît toujours sur la porte des deux locaux mis à la disposition par la Ville au 1 er étage du Centre aquatique Desjardins, l'équipe qui était composée de trois personnes a été dissoute.« La décision de ne pas recruter une nouvelle directrice générale envoie le message que le Rendez-vous des papilles n'est pas l'affaire d'une seule personne, mais l'affaire de toute une communauté », estime Claude Marchessault, président du conseil d'administration du Rendez-Vous des papilles.Contrairement aux précédentes éditions, les kiosques des producteurs agricoles quitteront les abords du Marché public pour être confinés au parc Casimir-Dessaulles. Une décision qui fait suite à un constat de cohabitation difficile entre les commerçants du centre-ville et les exposants. Sans oublier, les rues fermées pour faciliter le déplacement des visiteurs, au nombre de 26 000 l'an passé.Comme l'espace dédié aux Rendez-vous des papilles sera plus restreint cet automne, les nouveaux organisateurs devraient abandonner l'idée d'installer des scènes à caractère culturel afin de consacrer tout l'espace disponible aux kiosques.

image