Les Éleveurs de porcs de la Montérégie sont fiers du premier rapport de responsabilité sociale de la production porcine | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageAgroalimentaireimage
Les Éleveurs de porcs de la Montérégie sont fiers du premier rapport de responsabilité sociale de la production porcine
5 juin 2014

Les Éleveurs de porcs de la Montérégie sont fiers du premier rapport de responsabilité sociale de la production porcine

De droite à gauche : Jean Larose, directeur général Les éleveurs de porcs du Québec; David Boissonneault, président Les éleveurs de porcs du Québec; Mario Rodrigue, directeur adjoint Les éleveurs de porcs du Québec; Pierre Massie, éleveur de porc de la Montérégie; Normand Martineau, président Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches; André Auger, président Syndicat des producteurs de porcs de la Mauricie; Lisette Jean, présidente Syndicat des producteurs de porcs du Bas-Saint-Laurent; Andr
C’est en soirée le mercredi 28 mai, à Québec, qu’a été dévoilé en grande primeur le premier rapport de responsabilité sociale des Éleveurs de porcs du Québec en présence de députés et d’acteurs de la filière porcine. David Duval, président du syndicat des éleveurs de porcs de la Montérégie, représentait la région lors de cet événement d’importance.

Ce rapport positionne l’organisation dans une démarche d’amélioration continue et de reddition de compte officielle. Les éleveurs, une trentaine d’organisations et d’entreprises partenaires ont été consultés afin d’évaluer leur perception des enjeux prioritaires en matière de gouvernance, d’environnement, de bien-être animal, de santé animale et de salubrité, d’économie, de bien-être des travailleurs et de cohabitation harmonieuse.

« L’enjeu de la cohabitation harmonieuse interpelle particulièrement les éleveurs de porcs de notre région et du Québec. Il est essentiel de poursuivre nos efforts afin d’entretenir et de bonifier nos relations avec notre voisinage et croyons que le processus ayant mené à la réalisation du rapport de responsabilité sociale est porteur de solutions et de pistes de réflexion qui seront bénéfiques pour nos communautés », souligne David Duval, président du syndicat des éleveurs de porcs de la Montérégie. Rappelons que la région de la Montérégie compte 900 éleveurs porcins, avec une valeur de ventes à la ferme atteignant 452 millions en 2013, soit environ 34 % des ventes du Québec.

Une démarche concertée qui porte fruit

La démarche de réalisation du rapport de responsabilité sociale s’inscrit dans le cheminement logique des actions posées par les Éleveurs de porcs depuis quelques années déjà. En 2010, l’organisation s’est dotée d’indicateurs de développement durable en agriculture lui permettant de mesurer le progrès accompli à la ferme dans les domaines environnementaux, sociaux et économiques. En 2012, les éleveurs devenaient les premiers au monde à effectuer l’analyse complète du cycle de vie de leurs activités en dressant un bilan environnemental et socioéconomique.

« Il était essentiel que nos partenaires participent à la démarche. Notre souhait est d’étendre cette collaboration et de travailler davantage en partenariat avec nos différentes parties prenantes pour aller encore plus loin. C’est notre volonté et notre engagement pour les prochaines étapes », a fait valoir David Boissonneault, président des Éleveurs de porcs du Québec. Les Éleveurs de porcs du Québec sont fiers d’être la seule production porcine à l’échelle mondiale à avoir participé au projet de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans le cadre de la réalisation de ce premier rapport de responsabilité sociale.

image