Des étudiants de l’ITA à la rencontre de l’industrie de la transformation alimentaire | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageAgroalimentaireimage
Des étudiants de l’ITA à la rencontre de l’industrie de la transformation alimentaire
1 janvier 2015

Des étudiants de l’ITA à la rencontre de l’industrie de la transformation alimentaire

Des étudiantes présentent leur produit alimentaire.
Le 18 novembre avait lieu la cinquième journée annuelle du programme de technologie des procédés et de la qualité des aliments (TPQA) à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe. Cette journée est un important rendez-vous auquel pas moins de 22 entreprises et organismes des différents secteurs de l’industrie alimentaire ont participé cette année.

À cette occasion, Jerry Vietz, maître brasseur chez Unibroue et ancien finissant de l’ITA, agissait à titre d’ambassadeur, en raison de sa carrière particulièrement éclatante et de son engagement tangible dans le domaine agroalimentaire.

Il y a quelques années, le département de TPQA a mis sur pied une activité synthèse de programme au cours de laquelle les étudiants, travaillant en équipe, sont appelés à mettre au point un produit alimentaire. La journée annuelle constitue la fin de ce long exercice, qui se déroule sur une période de trois ans, alors que les représentants des entreprises et les enseignants procèdent conjointement à l’évaluation des stands des étudiants. Cette formule pédagogique permet notamment à l’équipe enseignante de suivre le développement à la fois éducationnel et comportemental des étudiants, tout en assurant la formation scolaire et scientifique habituelle.

« Notre équipe de professeurs prend prétexte de la réalisation du projet de développement d’un produit pour observer la conduite et les façons de faire et d’agir des étudiants dans une situation de relations interpersonnelles, de travail d’équipe et de résolution de problèmes. En menant cette activité synthèse, nous répondons à une demande de l’industrie. Les entreprises avaient déjà confirmé la qualité et la valeur de la formation offerte à l’ITA, mais elles souhaitaient aussi voir un meilleur encadrement quant au comportement de nos finissants. Nous les avons non seulement écoutées, mais aussi impliquées! Ce n’est peut-être pas un hasard si le taux de placement dans ce programme est encore de cent pour cent! », explique Carole Simon, directrice de l’enseignement au campus de Saint-Hyacinthe.

Précisons qu’à la fin de l’activité synthèse chacun des étudiants est tenu, pour obtenir son diplôme, de rédiger un article de nature technique et de dresser un bilan de ses compétences personnelles, où il doit démontrer qu’il a progressé sur les plans comportemental et éducationnel. Par la suite, une lettre d’attestation personnalisée selon le degré de réussite de l’étudiant est préparée et rédigée par l’ensemble des enseignants et remise ultérieurement à l’étudiant.

image