Le Salon de l’agriculture prend du coffre | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageAgroalimentaireimage
Le Salon de l’agriculture prend du coffre
15 janvier 2015

Le Salon de l’agriculture prend du coffre

Considérés par certains comme le Salon de l’auto du milieu agricole, les visiteurs peuvent découvrir les dernières avancées technologiques en matière de machinerie. Sur la photo, ce tracteur de haute puissance construit par le manufacturier américain Massey-Ferguson respecte les normes antipollution. Depuis les dix dernières années, les imposants engins agricoles ont réduit d’environ 30 % l’émission de particules polluantes dans l’atmosphère.    Photo François Larivière | Le Courrier ©
Le petit Édouard âgé de deux ans et demi a trouvé chaussure à son pied en s’installant derrière le volant de ce petit tracteur compact. La relève en agriculture semble assurée!  Photo François Larivière | Le Courrier ©
L’entreprise maskoutaine Secco international qui est spécialisée dans la fabrication de systèmes de ventilation destinés aux bâtiments agricoles a le vent dans les voiles. Ce fabricant commercialise ses produits dans 26 pays et réalise 65 % de ses ventes à l’étranger. Sur la photo, un ventilateur de plafond dont certains modèles peuvent atteindre jusqu’à 24 pieds de diamètre. Photo François Larivière | Le Courrier ©
Le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis est venu faire sa tournée des exposants. « Ce salon représente l’avancement et le progrès. Il faut se souvenir des anciens tracteurs pour apprécier les nouveaux. Il faut se souvenir de la traite à la main pour apprécier la robotique comme telle. Le bien-être animal passe par ces développements technologiques. Nous sommes condamnés au progrès et le Québec est une bonne vitrine pour cela, a indiqué en entrevue au COURRIER, le ministre de l’Agriculture.
L’équipement acéricole a aussi sa place au Salon de l’agriculture. L’entreprise L.S. Bilodeau qui fabrique ce type de produit répond autant aux besoins de celui qui veut se lancer dans la production de sirop d’érable qu’aux principaux joueurs de cette industrie. « Nous adaptons nos produits à toutes les tailles de production, de 75 à 100 000 entailles », précise Michel Blanchard, distributeur à Saint-David. Photo François Larivière | Le Courrier ©
Malgré des températures polaires, les visiteurs affluent en grand nombre au Salon de l’agriculture qui se termine aujourd’hui jeudi à Saint-Hyacinthe. Cette année, ce rendez-vous majeur du milieu agricole offre aux visiteurs une surface d’exposition 50 % supérieure qui est répartie dans quatre pavillons. Cet agrandissement permet d’accueillir 300 exposants, soit 60 de plus que l’an dernier.
image