Juillet prend des vacances | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Juillet prend des vacances
1 septembre 2011

Investissements en construction
Juillet prend des vacances

Les investissements dans le domaine de la construction sur le territoire de la Ville de Saint-Hyacinthe ont chuté de moitié, passant de 9 140 811 $ en juin à 4 509 435 $ le mois dernier. Selon le nouveau directeur du service de l'Urbanisme, Yvan Gatien, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, le mois de juillet étant celui des vacances.

« Le ralentissement des travaux est en lien avec les vacances de la construction, c'est le même phénomène partout. Ce sont davantage les menus ouvrages comme l'installation d'une clôture ou la construction d'un cabanon qui occupent les propriétaires », a résumé M. Gatien.

Du 1er au 31 juillet, le service de l'Urbanisme a procédé à l'émission de 185 permis de construction, portant à 1 231 le nombre d'autorisations émises depuis le début de l'année 2011. En juillet 2010, 60 % moins de permis avaient été délivrés, mais leur valeur avait atteint 5 786 975 $. Seuls les secteurs résidentiel et commercial ont franchi la barre du million avec des investissements respectifs de 2 341 190 $ et 1 545 000 $ le mois dernier. En juillet 2010, ces deux domaines d'activités avaient cumulé des investissements similaires de près de 4 M$, alors qu'en 2009 ils avaient atteint 7,8 M$ pour la même période.À lui seul, le milieu de la construction résidentielle représente 52 % de l'ensemble des investissements réalisés en juillet. L'aménagement extérieur et la rénovation intérieure ont grandement occupé les propriétaires avec l'émission de 144 permis d'une valeur totalisant 1 357 190 $. En juillet 2010, seulement deux nouvelles constructions neuves avaient été érigées, contrairement à cinq cette année.« Les gros projets résidentiels sont mis de côté par les promoteurs immobiliers parce que généralement la date de livraison des maisons est avant le mois de juillet », a expliqué M. Gatien.Du lot, on retrouve deux maisons jumelées et trois résidences unifamiliales construites au coût de 150 000 $ à 200 000 $ par un particulier, le Groupe Robin et Les constructions P.M. Morin. Depuis le 1er janvier 2011, le territoire de la Ville de Saint-Hyacinthe compte 355 nouveaux logements.Le secteur commercial a connu une forte croissance par rapport à l'an dernier. Les investissements réalisés ont plus que doublé passant de 612 000 $ en juillet 2010 à 1 545 000 $ cette année. Cependant, un seul gros projet a pris forme, celui réalisé au IGA Famille Jodoin. Le supermarché de La Providence a investi 1,3 M$ pour la rénovation intérieure et extérieure du commerce et l'installation d'un nouvel escalier. Contrairement à juillet 2010 où les investissements se sont élevés à près d'un million, aucun permis n'a été délivré pour la construction industrielle le mois dernier. Dans les secteurs institutionnel et agricole, la valeur des huit permis émis a atteint 623 000 $, une baisse de 30 $ par rapport aux résultats de l'année précédente.Investissements en constructionMai 2011 Juin 2011 Juillet 2011 Résidentiel 5 308 291 $ 7 566 761 $ 2 341 190 $Commercial 2 381 840 $ 514 050 $ 1 545 000 $Industriel 1 302 500 $ 0 $ 0 $Institutionnel 1 235 000 $ 1 059 000 $ 350 245 $Agricole 211 000 $ 1 000 $ 273 000 $Cumulatif 10 438 631 $ 9 140 811 $ 4 509 435 $-30-

image