Saint-Hyacinthe capitale du chocolat | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Saint-Hyacinthe capitale du chocolat
23 janvier 2014

Investissement de 14 M$ chez Barry Callebaut
Saint-Hyacinthe capitale du chocolat

Le chocolat coule à flot à Saint-Hyacinthe. Après que la multinationale américaine Hershey ait confirmé le mois dernier, un investissement de 34 M$ pour agrandir l'usine Brookside de Saint-Hyacinthe, c'est au tour de l'industriel suisse Barry Callebaut d'injecter 14 M$ dans ses installations maskoutaines.

La direction de l'usine Barry Callebaut de Saint-Hyacinthe ne manque pas de projets de développement pour demeurer au second rang des centres de production opérés par le géant helvétique dans le monde.

Actuellement, l'usine de la rue Nelson fabrique un peu moins de 175 000 tonnes de chocolat par année et l'on prévoit hausser la production de 30 000 tonnes supplémentaires. « Nous allons augmenter notre production de chocolat liquide de 10 000 tonnes en doublant la capacité d'une ligne de production existante », précise Sébastien Gilbert, directeur de l'usine Barry Callebaut de Saint-Hyacinthe.« Nous installerons aussi une nouvelle ligne de production pour fabriquer des produits moulés à une cadence de 20 000 tonnes par année. Celle-ci sera opérationnelle en mai », poursuit M. Gilbert.Pour financer cette expansion, le siège social de Barry Callebaut basé à Zurich a investi 14 M$. Ce montant est utilisé pour la construction d'un quatrième silo à sucre ainsi que pour l'acquisition d'équipements permettant d'alimenter en sucre une ligne de production de chocolat liquide. Une partie de l'investissement servira également à financer la nouvelle ligne de moulage.

Recrutement en vue

Selon Sébastien Gilbert, l'augmentation de la production de l'usine aura un impact direct sur la main-d'oeuvre.

« Nous prévoyons embaucher entre 10 à 15 personnes », mentionne-t-il. Chez Barry Callebaut à Saint-Hyacinthe, la haute saison se situe de juillet à la fête de l'Action de grâce aux États-Unis. Durant cette période, plus de 500 personnes sont employées par le fabricant de chocolat.La direction maskoutaine ne souhaite pas s'arrêter là pour consolider sa position dominante au sein de l'empire Barry Callebaut. Sébastien Gilbert espère convaincre la haute direction du groupe de mettre en application son plan stratégique de cinq ans qui comprend un investissement supplémentaire de 20 M$ d'ici 2019. Cette fois-ci, les dirigeants du fabricant de chocolat ne sont pas allés cogner à la porte des deux paliers gouvernementaux pour décrocher une subvention. En 2010, à la suite d'intenses activités de lobbyisme, Barry Callebaut avait obtenu des contributions financières totalisant 8,1 M$ de Québec et d'Ottawa. Un sérieux coup de pouce qui avait permis un investissement de 20,6 M$.

image