Raymond Chabot Grant Thornton : un vérificateur réellement indépendant? | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Raymond Chabot Grant Thornton : un vérificateur réellement indépendant?
6 mars 2014

Gouvernance du CLD et ses organismes apparentés
Raymond Chabot Grant Thornton : un vérificateur réellement indépendant?

La MRC des Maskoutains a mandaté le bureau montréalais de la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) pour décortiquer la gestion budgétaire du CLD Les Maskoutains et ses organismes apparentés que sont la Cité de la biotechnologie et le Centre de développement pharmaceutique (CDP).

Or, c'est le bureau maskoutain de cette même firme de comptabilité qui assume déjà la vérification annuelle des livres de la Cité et du CDP.

Peut-on parler d'une apparence de conflit d'intérêts? Non, répondent en choeur les porte-parole de RCGT et de la MRC Les Maskoutains. « Ce n'est pas une enquête de gestion. C'est un mandat pour être capable de voir si les subventions accordées par la MRC sont dépensées dans le cadre de la mission du CLD », précise Bernard Forget, associé au bureau de Saint-Hyacinthe de RCGT. L'exercice permettra également d'analyser les transactions réalisées entre le CLD et ses deux organismes apparentés. M. Forget assure que malgré sa connaissance des dossiers à titre de vérificateur des comptes de la Cité et du CDP, il n'est pas impliqué dans le mandat donné par la MRC. « Je ne suis pas une personne qui fournit de l'information. La collecte de données se fait directement entre le bureau de Montréal et l'organisme concerné », assure Bernard Forget qui dit avoir lui-même demandé à ses collègues de la métropole de réaliser ce rapport de gestion budgétaire.

Confiance de la MRC

À la MRC des Maskoutains, le directeur général Gabriel Michaud ne semble pas préoccupé par le fait que ce soit la firme qui vérifie déjà les comptes de la MRC, de la Cité et du CDP qui s'est vu octroyer le mandat de produire un rapport sur la gestion du CLD et de ses corporations privées apparentées.

« Lorsque nous avons commandé ce rapport, nous voulions un regard neuf pour effectuer le suivi budgétaire des montants octroyés par la MRC au CLD. D'où notre choix de faire affaire avec la succursale montréalaise de Raymond Chabot Grant Thornton. Mais je n'aurais été pas mal à l'aise de donner ce mandat au bureau maskoutain de cette même firme », assure M. Michaud.Celui-ci disait ne pas connaître l'identité des firmes de comptabilité chargées de vérifier les états financiers du bras économique de son organisation. « Ce n'est pas la MRC qui nomme les vérificateurs du CLD et de la Cité de la biotechnologie, mais les conseils d'administration de ces deux organismes », mentionne le directeur général de la MRC. Les états financiers du CLD Les Maskoutains sont vérifiés par la firme Thibault, Chagnon, Gaudreau, Ouimet de Saint-Hyacinthe. Les conclusions du rapport de Raymond Chabot Grant Thornton sont attendues prochainement.

image