Forum-2020 déplore le manque de couverture des partis électoraux | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Forum-2020 déplore le manque de couverture des partis électoraux
27 mars 2014

Forum-2020 déplore le manque de couverture des partis électoraux

Forum-2020, l’organisme de référence en matière d’immigration pour la grande région de Saint-Hyacinthe et partenaire du Réseau des organismes de régionalisation de l'immigration du Québec ( RORIQ), déplore le manque de couverture quant à la régionalisation des personnes immigrantes de la part des partis présentement dans la course à la chefferie.

Afin que les régions puissent bénéficier des retombées tant démographiques qu’économiques de l’immigration, le Québec s’est doté d’un réseau national de régionalisation, le RORIQ. Ce réseau fait partie de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI). Il est composé de 19 organismes représentant 12 régions du Québec et de quatre organismes qui constituent les portes d’entrée montréalaises pour la régionalisation de l’immigration. Forum-2020 représente la région maskoutaine qui se démarque notamment pour ses actions innovantes en matière d’immigration.

En tant qu’acteur impliqué dans le développement socio-économique de la région et faisant partie du Réseau des organismes de régionalisation de l’immigration au Québec, Forum-2020 se préoccupe du peu d’importance accordée au dossier immigration-régionalisation en regard des retombées économiques et démographiques notables pour les régions qui se sont munies d’organismes spécialisés dans le recrutement, l’accueil et l’établissement durables des personnes immigrantes.

L’immigration en région, quelques chiffres

L’achat de biens et services par les personnes immigrantes insérées en emploi contribuent au maintien des services de proximité et à la vitalité des territoires.

Selon les principaux résultats du RORIQ, entre 2009 et 2014, pour les 12 régions du Québec, il y a eu 24 768 immigrants démarchés. Parmi ceux-ci, 2 884 sont en emploi, ce qui donne comme résultat des retombées économiques actuelles de l’ordre de 99 365 280 $. Ce chiffre est calculé comme suit : nombre de personnes insérées en emploi x salaire moyen annuel de 35 000 $). En ce qui concerne notre région, plus de 6 417 personnes ont entendu parler de Saint-Hyacinthe et de la MRC des Maskoutains. De ce nombre, 527 sont venues s’établir avec les membres de leur famille pour un total de 998 nouveaux Maskoutains. Parmi ces personnes 370 sont à l’emploi, ce qui se traduit par des retombées d’environ 14 800 000 $. Les personnes immigrantes établies en région enrichissent le bassin de main-d’oeuvre disponible tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Cependant, l’intégration au marché du travail ne constitue pas l’unique fondement des actions de régionalisation de l’immigration. Pour une installation durable des familles immigrantes dans la région maskoutaine, Forum-2020 doit veiller d’une part, à l’insertion en emploi des nouveaux venus et, d’autre part, à tout ce qui a trait au processus d’intégration à la communauté d’accueil, à la création d’un réseau social et au développement d’un sentiment d’appartenance. La régionalisation s’inscrit ainsi dans un processus à long terme. Étant dans une démarche volontaire, certaines personnes immigrantes intéressées par la régionalisation attendent parfois quelques années avant de concrétiser leur projet de vie en région. Le réseautage, le développement de collaborations voire, de partenariat avec les acteurs socioéconomiques du milieu, peuvent prendre des années. C’est pourquoi, il importe que nos élus tiennent compte de l’enjeu de la régionalisation afin que les régions puissent véritablement bénéficier des retombées de l’immigration. À cet effet, il apparaît urgent d’assurer à ce dossier la consolidation et le développement de l’expertise déjà existante.

image