Le milieu attend une possible acquisition | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Le milieu attend une possible acquisition
27 mars 2014

Hôtel des Seigneurs
Le milieu attend une possible acquisition

Le milieu attend avec impatience que se confirme prochainement l'acquisition de l'Hôtel des Seigneurs par la famille Bibeau qui possède les Galeries St-Hyacinthe via sa société Les centres d'achat Beauward.

Dans notre précédente édition, nous indiquions que le complexe hôtelier maskoutain qui a fermé ses portes fin décembre serait sur le point d'être vendu à Beauward.

Sur le sujet, le directeur général des Galeries St-Hyacinthe, André Brochu, précise qu'advenant que cette vente se concrétise, c'est au nom de la famille Bibeau que se tiennent les négociations avec la haute direction de SilverBirch, l'actuel propriétaire de l'Hôtel des Seigneurs. Le scénario dont nous avons eu connaissance d'une source proche du dossier prévoit la transformation de la tour principale en espace à bureaux et la construction d'un futur hôtel sur les terrains des Galeries, à proximité du complexe actuel.Les personnes interrogées par LE COURRIER sur le sujet ont fait preuve de prudence dans leurs propos. « Je ne ferai aucun commentaire avant que soit confirmée la vocation finale du complexe hôtelier », indique Steve Deslauriers, président de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe.Celui-ci est propriétaire d'une rôtisserie Saint-Hubert située en face de l'Hôtel des Seigneurs. Le restaurateur a dû se séparer de 25 personnes sur les 115 qu'il employait pour faire face à la grève des quelque 200 travailleurs syndiqués.« Le scénario idéal serait la reprise des activités sur le site actuel de l'hôtel. Il faut donner un second souffle au nord de la Ville qui est un secteur stratégique », considère M. Deslauriers.Concurrent des Centres d'achats Beauward dans le développement commercial à Saint-Hyacinthe, la direction du Groupe Robin souhaite que le sort de l'Hôtel des Seigneurs soit fixé au plus vite. « Je serais content pour la relance du tourisme d'affaires si une telle transaction pouvait se conclure », mentionne Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin.

Prudence syndicale

Du côté syndical, on attend que la transaction soit coulée dans le béton.

« Je ne veux pas m'avancer sur cette rumeur avant que la vente soit officiellement confirmée », avance Robin St-Pierre, président du syndicat de l'Hôtel des Seigneurs.Pour arrondir ses fins de mois, M. St-Pierre occupe un emploi d'agent de sécurité à temps partiel qui l'a conduit à travailler deux semaines aux Galeries St-Hyacinthe et maintenant au palais de justice de Sorel.

Tour de bureaux

La direction des Galeries St-Hyacinthe espère prochainement accueillir de nouveaux locataires pour combler ses espaces à bureaux.

Le promoteur fait partie des soumissionnaires intéressés à loger la direction générale du Centre de santé et de services Richelieu-Yamaska qui se cherche un nouveau pied-à-terre à Saint-Hyacinthe.Si l'offre de location des Galeries est retenue, plus de 120 employés seront transférés du Pavillon Saint-Charles au centre d'achats entre les mois de décembre 2014 et mai 2015. L'identité du futur locataire sera connue aujourd'hui.En attendant, la direction des Galeries s'est entendue avec celle du Centre jeunesse de la Montérégie pour loger le personnel de son centre de services de Saint-Hyacinthe. Une soixantaine d'employés quitteront les locaux situés sur la rue Mailhot pour occuper une superficie de 14 000 pieds carrés. Le déménagement est prévu vers la fin avril.Marie-Hélène Juneau, chef du service des communications au Centre jeunesse de la Montérégie, n'a pas retourné nos appels.

image