L'ancienne partie sera démolie | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
L'ancienne partie sera démolie
24 avril 2014

Hôtel des Seigneurs
L'ancienne partie sera démolie

L'ancienne partie de l'Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe sera entièrement démolie.
L'entreprise à numéros de l'homme d'affaires Marc Bibeau qui a acquis début avril l'Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe pour 8,2 M$ procédera prochainement à la démolition d'une partie importante du complexe, excluant la tour de 270 chambres et son centre de congrès.

Ces travaux majeurs sur le site de l'ex-établissement hôtelier permettra la construction d'un immeuble de bureaux et d'espaces commerciaux représentant un investissement de 10 millions de dollars.

Datant de 1974, la section qui sera démolie comprend entre autres l'ancienne réception, la piscine intérieure et le défunt restaurant Les quatre saisons.L'actuel propriétaire prévoit bâtir un immeuble de bureaux de six étages d'une superficie de 90 000 pieds carrés ainsi que des espaces commerciaux totalisant 50 000 pieds carrés.Rappelons que l'entreprise qui a acheté l'ex-complexe hôtelier est associée aux Centres d'achats Beauward qui possèdent les Galeries St-Hyacinthe.

Hôtel & congrès

L'avenir du tourisme d'affaires de la région va maintenant se jouer entre Marc Bibeau et la CSN, qui représente les intérêts des anciens employés de l'Hôtel des Seigneurs.

Le nouveau propriétaire a confirmé via un communiqué de presse, son intention de travailler avec toutes les parties concernées sur un projet de relance des activités hôtelières.« Certains aspects du projet de relance hôtelière, notamment la nature et le niveau des investissements, se préciseront au cours des prochaines semaines et notre client ne souhaite pas spéculer prématurément sur les divers scénarios possibles », précise France Bouffard, de Sphère Communication, l'agence de relations publiques engagée par le nouvel acquéreur.« L’objectif, dans ce projet de relance, est d'opérer durablement un établissement hôtelier moderne et compétitif », poursuit-elle.

Syndicat

Le président du syndicat local (CSN) Robin St-Pierre a indiqué en entrevue au COURRIER qu'une demande écrite de rencontre avait été adressée au propriétaire.

« Il existe une chance de relancer la machine. Maintenant, cela va dépendre du plan d'affaires du nouveau propriétaire. Il faut lui laisser la chance de nous expliquer son projet. Je pense qu'il y a du positif dans ce dossier », mentionne M. St-Pierre.Du côté du propriétaire, on semble démontrer de la bonne volonté pour tenter de dénouer la partie de bras de fer interminable qui s'était jouée entre l'ancien propriétaire SilvertBirch et la partie syndicale. « Il va de soi que la conclusion d'un contrat de travail avec le syndicat représentant les employés de l’ex-Hôtel des Seigneurs est une étape importante pour le projet de relance de la partie hôtelière », mentionne Mme Bouffard.Les autorités municipales qui souhaitent une relance rapide du tourisme d'affaires dans la région ont eu plusieurs échanges téléphoniques avec Marc Bibeau. Aucune rencontre avec l'homme d'affaires québécois ne serait pour le moment planifiée.

image