L'Escouade jeunesse est de retour | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
L'Escouade jeunesse est de retour
15 mai 2014

L'Escouade jeunesse est de retour

La CSST annonce que l'Escouade jeunesse sera de retour pour une treizième année consécutive. Elle sera offerte gratuitement aux employeurs du Québec qui embauchent des jeunes.

Les services de l'Escouade seront disponibles du 17 mai jusqu'au 8 août.

Celle-ci propose des activités de sensibilisation gratuites pour les jeunes travailleurs. Chaque été, l'Escouade jeunesse rencontre plus de 20 000 jeunes. Dix-huit équipes seront déployées dans la province pour sensibiliser les travailleurs de 24 ans et moins aux risques et aux conséquences des accidents du travail. En équipe de deux, les membres de l'escouade se déplaceront dans les entreprises, sur rendez-vous, pour animer une activité de sensibilisation. Les sujets abordés portent sur les risques liés au travail, les mesures de prévention, ainsi que les droits et les obligations des employeurs et des travailleurs en matière de santé et sécurité du travail. Vous voulez en savoir plus sur les services offerts par l'Escouade jeunesse ou encore recevoir sa visite? Adressez-vous aux membres de l'escouade de votre région au 1 800 668-2465 : Marie-Pier Massicotte au poste 3001 et Roxanne Mercier au poste 3990.

Les jeunes, une priorité pour la CSST

Parallèlement aux activités de l'Escouade jeunesse, la CSST poursuit son offensive de sensibilisation auprès des jeunes travailleurs et lançait récemment sa nouvelle campagne jeunesse 2014.

À travers cette campagne, la CSST veut leur démontrer que les accidents du travail, ça n'arrive pas qu'aux autres. Pour ce faire, un nouvel outil original de sensibilisation a été conçu pour faire vivre aux jeunes une expérience unique. Pendant la campagne, une borne interactive sera installée dans douze cégeps de la province. En s'approchant, l'étudiant verra sur l'écran de la borne l'image d'un jeune travailleur blessé couché sur un lit d'hôpital. Le temps d'un simple clignement d'œil, le visage de l'étudiant sera photographié et, instantanément, c'est son visage qui remplacera celui du jeune accidenté.Chaque année, au Québec, près de 12 000 jeunes sont blessés, mutilés, et parfois même tués au travail. Il s'agit de 32 accidents du travail par jour, de 2 amputations par mois et de 6 décès par année. Les jeunes sont particulièrement à risque de subir un accident du travail. Ils ont peu d'expérience et hésitent à poser des questions et sont peu conscients des risques liés à leurs tâches. À l'approche de la période estivale, alors que les jeunes affluent sur le marché du travail, la CSST rappelle l'importance pour les jeunes travailleurs de demander une formation et de s'assurer d'être supervisés dans leurs tâches lorsqu'ils commencent un nouvel emploi.

image