La faillite de Voyages Plein Sud affecte 3 400 clients | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
La faillite de Voyages Plein Sud affecte 3 400 clients
15 mai 2014

La faillite de Voyages Plein Sud affecte 3 400 clients

L'agence Voyages Plein Sud qui était située sur la rue Sainte-Anne a déclaré faillite.
Après avoir fermé ses portes sans avertissement en février, l'agence Voyages Plein Sud qui était située sur l'avenue Sainte-Anne à Saint-Hyacinthe a déclaré faillite le mois dernier.

Selon les chiffres obtenus par LE COURRIER auprès du syndic Raymond Chabot de Montréal, les dettes de l'agence s'élèvent à plus de 3 M$ dont 1,9 M$ réclamés par l'Office de la protection du consommateur (OPC) à titre de créancier non garanti.

« Pour l'instant, cette fermeture affecte 3 403 clients et représente une charge potentielle au Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) de 1 792 203 $ », précise Jean-Jacques Préaux, porte-parole de l'OPC.Selon les documents du syndic, le propriétaire de Voyages Plein Sud, Philippe Gervais, avait informé le 20 février la Direction des permis et de l'indemnisation de l'OPC de son intention « de cesser ses activités d'agent de voyage en raison de son incapacité à payer ses fournisseurs pour des départs futurs ». Comme M. Gervais se trouvait à Dubaï lors de cette fermeture, la représentante de l'entreprise, Véronique Davidson, avait confirmé que le compte en fiducie de l'agence n'était pas suffisant pour honorer ses contrats.Un administrateur provisoire de la firme Raymond Chabot Grant Thornton fut nommé pour tenter d'honorer les engagements pris par l'ancien propriétaire. Sur les 53 voyages qui étaient prévus de février à novembre, dont 31 à destination de Dubaï, 11 furent annulés. Installé à Dubaï, Philippe Gervais a offert gratuitement ses services comme accompagnateur pour les personnes qui lui avaient acheté un voyage dans les Émirats arabes. Les clients dont le voyage a été annulé devaient adresser une demande d'indemnisation auprès de l'administrateur provisoire. Le montant total des créances non garanties se chiffre à plus de 2,7 M$. Parmi celles-ci, Visa Desjardins réclame 300 000 $, Amex banque du Canada (American Express) (250 000 $), Voyages Optimun de Sainte-Foy (70 000 $) et Autobus Fleur de Lys (22 125 $).Quant aux créances garanties, elles représentent un montant de 276 145 $ dont 250 000 $ réclamés par la Caisse populaire d'Acton Vale. Voyages Plein Sud exploitait également les succursales d'Acton Vale, de Lachine et de Trois-Rivières qui ont toutes mis la clé dans la porte.

image