Un Maskoutain aux commandes d'un jeu vidéo attendu mondialement | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Un Maskoutain aux commandes d'un jeu vidéo attendu mondialement
22 mai 2014

Watch Dogs d'Ubisoft Montréal
Un Maskoutain aux commandes d'un jeu vidéo attendu mondialement

Originaire de Saint-Hyacinthe, Dominic Guay a passé rapidement les divers niveaux de l'industrie des jeux vidéo pour devenir producteur senior de Watch Dogs, la dernière création d'Ubisoft Montréal attendue pour le 27 mai à l'échelle planétaire.

Avant même sa sortie, ce jeu a récolté plus de 90 prix au Electronic Entertainment Expo à Los Angeles en 2013 et a fait l'objet des milliers de précommandes.

Après ses études au Collège Antoine-Girouard et au Cégep de Saint-Hyacinthe, Dominic Guay a étudié en informatique à l'Université de Montréal. Depuis son entrée chez Ubisoft Montréal en 2000, ce mordu de jeux vidéo a gravi de nombreux échelons. « J'ai commencé du côté informatique en travaillant sur les technologies qui font fonctionner les jeux. Aujourd'hui, mon métier de producteur consiste à sortir un jeu de qualité en respectant le budget », explique Dominic Guay en entrevue téléphonique au COURRIER.Depuis cinq ans, les employés d'Ubisoft Montréal planchent sur ce projet qui vise une notoriété similaire à celle de la série Assassin's Creed vendue à 73 millions d’exemplaires depuis sa création en 2007.

Sortie retardée

Initialement prévue en novembre dernier, la date de sortie de Watch Dogs a été repoussée de sept mois.

« L’équipe de développement tout entier a travaillé très dur afin d'offrir un jeu en monde ouvert vraiment mémorable. La décision de repousser la date de sortie ne fut pas facile, mais elle était nécessaire. Ce temps supplémentaire a permis d'ajouter du contenu additionnel », explique Jeyson Acevedo, directeur des relations publiques chez Ubisoft Canada.Watch Dogs est un jeu d'action-aventure dont le personnage principal utilise son téléphone intelligent pour pirater plusieurs systèmes électroniques, dont le programme qui contrôle les infrastructures de Chicago, la ville où se déroulent les aventures du justicier nommé Aiden Pearce. Manipuler les feux de circulation pour piéger des adversaires dans un carambolage gigantesque ou stopper un train pour échapper aux forces de l’ordre sont quelques-uns des défis qui attendent le joueur.« L'un des objectifs de ce jeu était de créer une ville où le joueur serait libre de se rendre où il veut. Watch dogs démontre aussi l'impact de la technologie sur la vie privée », souligne le producteur d'Ubisoft Montréal.Le développement du jeu a nécessité la collaboration de plusieurs centaines de personnes d'Ubisoft Montréal qui compte de 2 600 employés. Comme beaucoup de ses collègues de travail, Dominic Guay est un mordu de jeux vidéo. « Dans mon enfance, j'ai passé de nombreuses heures à jouer avec ma console de jeux. Mais je n'imaginais pas à l'époque que cela me serait un jour aussi utile », observe avec humour Dominic Guay. Watch Dogs sera disponible sur les consoles de jeux PlayStation 3 et 4, Xbox One et 360 ainsi que sur PC.

image