Robin prêt à s'asseoir avec la Ville | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageÉconomieimage
Robin prêt à s'asseoir avec la Ville
5 juin 2014

Tourisme d'affaires
Robin prêt à s'asseoir avec la Ville

Le projet du Groupe Robin à Trois-Rivières se compose de quatre glaces (au premier plan), d'un centre de foires et d'un hôtel de 250 chambres. Une passerelle permettra de relier les trois infrastructures entre elles.
Devant l'impasse des négociations entre le nouveau propriétaire de l'Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe et la partie syndicale, le Groupe Robin se dit prêt à s'asseoir avec les autorités municipales pour regarder la faisabilité de construire un centre de congrès attenant à un hôtel de 200 chambres sur ses terrains du complexe M.

Depuis la fermeture de l'Hôtel des Seigneurs fin décembre, la Ville s'est donnée jusqu'au 30 juin pour officialiser la relance du tourisme d'affaires dans la région. Le scénario de réouverture du complexe hôtelier maskoutain est toujours privilégié.

La concurrence féroce qui se dessine à Drummondville où un centre de foires greffé d'un hôtel de 140 chambres ouvrira ses portes début janvier contraint toutefois les autorités municipales à presser le pas. Ces derniers mois, la municipalité a eu des échanges avec différents promoteurs dont Marc Bibeau (acquéreur de l'Hôtel des Seigneurs), le Groupe Robin et la Société d'agriculture de Saint-Hyacinthe.« Lors de notre rencontre avec le maire Claude Corbeil qui était accompagné du directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, nous avions démontré une ouverture pour trouver une solution de relance du tourisme d'affaires à Saint-Hyacinthe », mentionne Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin. Dans notre précédente édition, nous indiquions que la Société d'agriculture de Saint-Hyacinthe se lançait dans le tourisme d'affaires en proposant sur le site de l'Expo, quatre bâtiments pour y tenir expositions, congrès et foires.Dernièrement, la Société d'agriculture a inauguré en grande pompe le pavillon La Coop, un bâtiment flambant neuf qui complète une superficie d'exposition de plus de 150 000 pieds carrés et qui porte le nom d'Espace Saint-Hyacinthe.

Trois-Rivières

Si le projet du Groupe Robin de bâtir un centre de congrès jumelé à un hôtel demeure pour l'instant sur la glace à Saint-Hyacinthe, cela ne semble pas être le cas pour ses visées à Trois-Rivières.

Le promoteur immobilier maskoutain serait en bonne position pour concrétiser un ambitieux projet de construction de quatre glaces, d'un centre de foires de 150 000 pieds carrés et d'un hôtel de 250 chambres dans le cadre du développement d'un complexe de type « town center » évalué à environ 800 M$.Dans ce dossier, le Groupe Robin est en compétition avec l'Université du Québec à Trois-Rivières qui propose un centre d'excellence régional académique et sportif. Les élus trancheront lors de la séance ordinaire du 16 juin. L'entreprise Syscomax, qui termine la construction d'un complexe sportif de trois glaces à Saint-Hyacinthe, est associée au Groupe Robin pour le projet de quatre glaces comprenant un amphithéâtre de 4 500 sièges à Trois-Rivières. Ce projet de colisée estimé à 40 M$ pourra bénéficier d'une subvention de Québec de 26 M$ accordée par le gouvernement Charest et reconduite par celui de Philippe Couillard. Selon nos informations, un organisme sans but lucratif privé contrôlé conjointement par la Ville de Trois-Rivières, le Groupe Robin et Syscomax pourrait administrer le colisée et le centre de foires. Quant à l'hôtel évalué à 25 M$, l'établissement pourrait prendre le nom d'une bannière connue.

image