Plaidoyer pour des Seigneurs Est | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageEnvironnementimage
Plaidoyer pour des Seigneurs Est
8 mai 2014

Extension du réseau d'égout
Plaidoyer pour des Seigneurs Est

Bataillant pour leur inclusion au Plan directeur des égouts, plusieurs propriétaires de la rue des Seigneurs Est, dans le district Sainte-Rosalie, se sont présentés devant le conseil municipal de Saint-Hyacinthe, lundi soir, pour plaider leur cause.

Ils ont soumis aux élus une résolution qu'ils ont adoptée en assemblée le samedi 3 mai pour accentuer la pression sur la Ville dans ce dossier. Le secteur concerné est le tronçon de la rue des Seigneurs Est allant du numéro 1960, au sud, jusqu'au chemin du Raccourci, au nord, près de la route 116.

« Nous demandons à la Ville de Saint-Hyacinthe d'enclencher la mise en oeuvre, avec ses citoyens et le ministère des Transports, du projet de desserte en égout sanitaire et de ne plus envoyer de lettres à ses citoyens concernés les obligeant à se conformer aux normes environnementales tant que le projet ne sera pas réalisé », a déclaré le porte-parole du groupe, Patrick Lavallée, en terminant la lecture de la résolution en 12 points. Il a notamment fait valoir qu'au début de 2011, 45 des 47 citoyens concernés s'étaient prononcés en faveur du projet d'égout, mais que la Ville avait perdu toute trace des résultats de cette consultation. Mais il a aussi révélé qu'en juin 2011, la Ville avait elle-même consulté les propriétaires et que 35 d'entre eux (74,5 %) s'étaient alors dits favorables au projet.« Il ne s'agit en rien d'un nouveau projet », a insisté M. Lavallée. Il a affirmé que la Ville détenait les plans du projet, que chaque propriétaire connaissait le montant de sa participation financière et que le ministère des Transports avait aussi en main les plans et devis du projet de réfection de cette portion de la rue des Seigneurs Est, laquelle constitue un segment de la route nationale 224. « Le ministère des Transports du Québec devra procéder à la réfection de cette route bientôt, vu son affaissement à plusieurs endroits vers l'énorme fossé longeant la route », a-t-il servi comme autre argument.Les résidants de la rue des Seigneurs Est font aussi valoir que la Ville soumettra à un référendum le projet de desserte en égout du boul. Laframboise, à Saint-Thomas-d'Aquin, un projet qui, comme celui de Sainte-Rosalie, avait pourtant été exclu du plan directeur des égouts de 2006.Prenant ensuite la parole, le conseiller du district Sainte-Rosalie, Donald Côté, s'est d'abord dit déçu d'apprendre que les gens de la rue des Seigneurs Est s'étaient réunis samedi dernier chez Marcel Létourneau - leur chef de file depuis le début - sans l'en avoir avisé. « J’ai été frustré de ne pas avoir été mis au courant. Durant tout le processus, j'ai toujours été très clair avec M. Létourneau sur le déroulement. Les éléments de votre présentation, à mon corps défendant, je les ai présentés plus d'une fois aux membres du conseil, qui n'y ont pas donné suite », a-t-il expliqué, ajoutant qu'il ignorait comment les choses allaient maintenant évoluer.M. Lavallée l'a assuré que les citoyens n'avaient pas du tout l'intention de le froisser en tenant leur réunion sans lui. « Nous voulions faire quelque chose de notre cru, nous ne voulions pas le mettre en conflit d'intérêts. M. Côté nous a toujours bien représenté », a-t-il soutenu.

Contradictions

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a quant à lui laissé peu d'espoir aux gens de la rue des Seigneurs Est. Il affirme que la densité d'occupation du sol dans la portion considérée ne justifie pas un prolongement du réseau d'égout. « Sachez que le conseil, en forte majorité, a décidé qu'il n'y aurait pas d'égout dans votre secteur », a-t-il laissé tomber.

Enfin, le directeur général, Louis Bilodeau, a fait remarquer qu'il existait une différence importante entre le secteur Laframboise, à Saint-Thomas-d'Aquin, et la rue des Seigneurs Est. « Ce qui distingue Saint-Thomas-d'Aquin [de votre projet], c'est que vous, vous êtes à l'extérieur du périmètre urbain », a-t-il signalé.Cette réalité n'avait pourtant pas empêché la Ville d'inscrire le prolongement de l'égout sur des Seigneurs Est dans son programme triennal d'immobilisations 2012-2013-2014, adopté à l’automne 2011. L'intervention était annoncée pour 2013, et elle avait été évaluée à 1,74 million $.Au cours des dernières années, la Ville de Saint-Hyacinthe s'est donc contredite à plus d'une reprise dans le dossier des égouts, et Louis Bilodeau le reconnaît. « La Ville a voulu, au plan politique, satisfaire le plus possible ses citoyens et ce faisant, a compliqué les choses. Elle aurait dû s'en tenir au Plan directeur », a-t-il confié au COURRIER.

image