Économie d'eau au programme | Le Courrier
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageEnvironnementimage
Économie d'eau au programme
12 juin 2014

Ville de Saint-Hyacinthe
Économie d'eau au programme

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, et la coordonnatrice en environnement, Caroline Cormier, on dévoilé deux nouveaux programmes visant, entre autres, l'économie d'eau potable.
Réduire la consommation d'eau potable et, du même coup, les dépenses reliées à la filtration et l'épuration sont parmi les objectifs de deux nouveaux programmes environnementaux que vient de lancer la Ville de Saint-Hyacinthe à l'intention de ses résidants.

L'un concerne l'utilisation des barils récupérateurs d'eau et l'autre, le remplacement des toilettes classiques par des modèles à très faible débit.

Les Maskoutains connaissent déjà les bienfaits des barils récupérateurs puisque la Ville en a distribué plus de 1000 entre 2010 et 2013 en les offrants à rabais.Le nouveau programme constitue une variante du premier. Au lieu de fournir elle-même un baril aux citoyens inscrits au programme, la Ville les laissera choisir le baril qui leur convient. Sur preuve d'achat, elle leur versera ensuite une contribution de 40 $ par récipient, du moment qu'il peut contenir au moins 150 litres d'eau.Comme l'a expliqué en conférence de presse Caroline Cormier, coordonnatrice en environnement, l'utilisation des barils récupérateurs d'eau de pluie revêt de nombreux avantages, tant pour le citoyen que pour la municipalité. Elle réduit la consommation d'eau potable d'avril à novembre, permet l'arrosage et le lavage à l'extérieur en tout temps, crée une réserve d'eau en cas de temps sec et diminue la quantité d'eau de ruissellement captée par les égouts. En outre, l'eau de pluie s'avère une ressource gratuite et non chlorée pour l'entretien des plantes et le fait d'en stocker une certaine quantité atténue les crues.Enfin, l'achat d'une toilette à très faible débit donne maintenant droit à une subvention de 60 $ si l'appareil est installé dans un édifice construit avant 2009. La chasse d'une toilette traditionnelle libère 18 litres d'eau chaque fois qu'elle est actionnée, comparativement à cinq litres dans le cas d'une toilette à très faible débit, ou entre quatre et six litres pour les modèles à deux chasses. En consommant trois fois moins, ces équipements permettent d'économiser 20 000 litres d'eau potable par personne par année, soit 50 litres par jour. Notons qu'une toilette ordinaire engloutit 30 % de toute l'eau utilisée dans une maison. Son remplacement contribue donc à réduire les coûts de production de l'eau potable, de même que ceux reliés au traitement des eaux usées.Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a souligné qu'en matière de protection de l'environnement, la Ville, en y allant de nouvelles initiatives, continuait de joindre le geste à la parole. « Ces deux programmes sont importants, car la ressource eau doit être gérée de façon concertée et responsable », a-t-il déclaré.On peut obtenir tous les détails concernant l'inscription à ces programmes en consultant le site Internet de la Ville.

image