26 octobre 2017
carte blanche
Allez voter!
Par: Pierre Bornais

C’est un droit de citoyenneté, mais c’est aussi une obligation et ceux qui ne l’exercent pas se privent eux-mêmes de toute capacité subséquente de parole ou de critique. Mais plus important encore, le niveau municipal est celui qui est le plus proche de la population et il influe sur la qualité de vie de toute la population. Voilà pour la théorie.

En pratique, les choses se passent très souvent de façon bien différente puisque le niveau municipal est une « créature » du provincial qui le subordonne à ses intérêts. Alors que les élus ne sont que des individus qui se représentent eux-mêmes d’abord et avant tout, la consultation publique étant limitée et même menacée de disparaître. Les efforts pour faciliter et favoriser une contribution citoyenne sont limités, pour ne pas dire inexistants.
Dans les faits, bien peu de choses favorisent actuellement une communication authentique avec l’ensemble de la population et la tendance actuelle est de la restreindre davantage. C’est plutôt l’affaire de fonctionnaires qui, opérant en cercle fermé, établissent le contenu des dossiers soumis au conseil et, parfois, en orientent ainsi la direction.
Dans ce contexte, les contribuables ont peu de choses à dire… sinon de recourir à la possibilité de changer de conseil à la prochaine élection; sans aucune autre garantie! Le constat n’est certes guère emballant, il faut en convenir. Mais un brin de réalisme devrait nous inciter à accentuer l’action citoyenne pour apporter les changements qui donneraient tout son sens au gouvernement local.
Et surtout n’allez pas croire la publicité du Directeur des élections qui laisse entendre qu’il y a un lien direct entre le nombre de votes et la qualité de l’administration. Et qu’une participation accrue permettrait d’avoir un contact plus direct avec les élus!

image