Nouvelle, mais pas tant que cela | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageAutomobileimage
Nouvelle, mais pas tant que cela
6 mars 2014

Honda Civic 2014,
Nouvelle, mais pas tant que cela

Les mauvaises langues diront qu'on ne change pas une recette qui fonctionne. Ce que, vraisemblablement, Honda ne partage pas comme opinion puisque depuis 2012, leur voiture phare, celle qui domine outrageusement au chapitre des ventes canadiennes en matière de véhicule familial depuis 16 ans, la Honda Civic, subit des modifications.

Il faut avouer que la génération remaniée de 2012 n'avait rien cassé en termes de qualité d'assemblage. Au point où le président de la compagnie avait demandé une réévaluation complète et un changement l'année suivante.

Les ingénieurs ont depuis compris, et ils ont créé une nouvelle Honda Civic aux capacités encore plus intéressantes, mais surtout en retrouvant la qualité qui a fait sa réputation. En 2014, c'est donc la Honda Civic coupé qui subit les principales modifications. Modifications qui, avouons-le, ne sont pas radicales, mais bien de nature à améliorer un tantinet la populaire compacte.Physiquement, on lui a conféré une partie avant plus dynamique, incluant une nouvelle calandre, un pare-chocs agressif ainsi qu'un capot et des ailes tout en courbes. À l'arrière, on a installé un pare-chocs et des feux plus stylisés.Des retouches que la version quatre portes avait subies l'année dernière, mais que l'on finit cette année d'étaler sur toute la gamme.Mécaniquement, les changements sont aussi subtils : le moteur 1,8 litre 4 cylindres ajuste un tantinet son échappement, ce qui lui procure une nouvelle puissance de 143 chevaux, quelques chevaux de plus que la motorisation de l'année dernière.La vraie modification provient surtout de la boite de vitesse, une nouvelle version à variation continue qui étonne par sa transparence. Généralement, ce type de boite démontre une fâcheuse tendance à être bruyante et peu agréable. Celle-ci fait plutôt dans la douceur : elle simule même des baisses de régime moteur et des faux changements de rapports, donnant ainsi l'impression de conduire une véritable automatique, tout en conservant une économie d'essence digne de ce nom.Des palettes, situées derrière le volant, viennent aussi compléter les possibilités puisque du bout des doigts, on peut désormais changer les rapports, aussi virtuels soient-ils.Du point de vue consommation cependant, notons une petite déception.Pour une raison encore inexpliquée, la cote de consommation s'élève d’un dixième de litre aux cent kilomètres en 2014, alors qu'on se serait attendu à une baisse. Rien de majeur, et la Civic continue d'offrir un bon rendement moyen de 7,2 litres aux 100 kilomètres en mode combiné et en conduite hivernale.Les passagers trouveront leur place aisément dans la voiture, même si l'accès, comme pour tous les coupés, exige un peu d'entrainement. Fiston, dont la taille excède la mienne en hauteur depuis quelques mois à son grand bonheur, a bien éprouvé quelques malaises à effectuer de longues randonnées, et s'est extirpé sans véritable grâce de sa place arrière, mais sans plus. Quant à l'espace de chargement, il est adéquat, et profite de la silhouette allongée de la voiture pour s'étirer un peu. Les banquettes arrière sont aussi repliables, ce qui augmente l'espace disponible.

Une conduite sans surprise

Conduire une Honda Civic, c'est comme enfiler une pantoufle confortable. Pas que la voiture soit ennuyeuse, elle se montre au contraire plutôt dynamique et agréable malgré des freins trop sensibles et qui demandent une adaptation, mais on est tellement habitué à ce genre de conduite qu'on ne peut faire autrement que l'apprécier.

La direction est agréable sans être trop sportive, l'espace intérieur bien pensé et le tableau de bord à deux niveaux devient une habitude. Bref, ainsi outillée, avec son nouveau look et sa nouvelle boite de vitesse, la Honda Civic revient en force. Reste à voir si ce sera suffisant pour affronter la concurrence féroce du segment que sont les Hyundai Elantra et nouvelle Mazda3.Forces : Design agréableMoteur soupleConduite sans surpriseFaiblesses : Consommation un peu élevéeAccès arrièreConduite sans surprise (oui oui….)Fiche technique : Moteur : 4 cylindres 1.8 lPuissance : 143 chCouple : 129lb-ft.Transmission : Automatique à variation continueEntraînement : traction avantConsommation : 7,2 l aux 100 km (combiné, observé)Prix : 27,095 $ (version EX avec navigation)

image