L'exotique américaine | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageAutomobileimage
L'exotique américaine
26 juin 2014

Chevrolet Corvette Stingray
L'exotique américaine

Elle est d'un jaune éclatant. Ses lignes, sportives et quasi furtives, ne sont pas sans rappeler les belles sportives italiennes. Mais voilà, c'est plutôt l'une des plus importantes icônes automobiles américaines qui affiche désormais sa nouvelle allure : le Chevrolet Corvette Stingray 2015.

Cette spectaculaire voiture n'a presque rien de commun avec les anciennes générations. Elle ne perd cependant rien en charme ni en prestance, et encore moins en performance. Car la Corvette 2015, baptisée C7, est, à plusieurs points de vue, spectaculaire.

De zéro à héros

Il arrive parfois, dans la vie d'un chroniqueur, que des occasions uniques se présentent. Comme celle, par exemple, d'assister à une soirée toute glamour et jet-set durant la fin de semaine du Grand Prix de Formule un du Canada à Montréal. Imaginez, une soirée réunissant quelque 800 personnes, incluant de nombreuses vedettes québécoises et internationales, tenue rien de moins qu'au Ritz-Carlton. Voilà pour la mise en contexte.

Vous aurez donc compris que j'avais revêtu mes plus beaux atours, Chérie sa robe la plus spectaculaire, et nous étions fin prêts à nous mêler à la foule de Mitsou, Éric Salvail ou David Coulthard qui nous attendaient. Il fallait cependant faire une entrée digne de ce nom puisque les paparazzis et les dizaines de chasseurs d'autographes se pressaient littéralement devant la porte de l'hôtel. Armés de leur appareil photo. C'est ce moment que j'ai choisi pour me glisser le long du trottoir, juste devant la porte. Les valets se sont empressés de nous ouvrir, et ma voiture jaune éclatant a fait tout son effet. Des dizaines de flashs, des dizaines de oh et ah sont sortis de la foule. Je ne sais trop si c'est la Corvette ou nous, mais l'effet a été spectaculaire. Pour bien leur permettre d'apprécier la silhouette, nous avons profité de l'occasion pour remettre en place le très léger toit Targa qui, en quelques secondes, se retire et libère près de la moitié du plafond, transformant la voiture presque en cabriolet. Il se loge aisément, et sans aide, dans le coffre de la voiture aménagé spécialement pour cela.

Grand confort

Il arrive souvent que les voitures sportives n'offrent pas le confort nécessaire pour de longues randonnées. La Corvette Stingray a réglé ses problèmes de suspensions trop rêches, et propose désormais une conduite inspirée et sans souci, gracieuseté des suspensions que l'on peut modeler selon l'un des modes de conduite choisis (on peut même opter pour le mode Eco ou le mode Touring, sans compter le mode Track).

Les sièges sont enveloppants, mais faciles à manier pour trouver la position de conduite idéale, et l'ergonomie est quasi sans reproche. Le système multimédia à commandes tactiles impressionne, et l'affichage tête haute personnalisable permet de voir, projeté directement dans le pare-brise devant nous, les principales informations de conduite incluant la vitesse… car avouons-le, il est facile de pousser un peu trop la voiture. Sous le capot, le V8 6,2 litres dégage quelque 455 chevaux, avec une aisance remarquable. La légèreté des matériaux utilisés, et la conception aérodynamique de l'ensemble contribuent, comme il se doit, à cette performance. Si cela vous semble un peu juste, attendez à l'an prochain puisque la version Z06 offrira pour sa part quelque 650 chevaux. Seul bémol, la boîte de vitesses à 7 rapports à la course exceptionnellement courte et rapide est à première vue de grande qualité. La disposition de la grille rend cependant parfois l'usage de la 7 e ardu (on la confond aisément avec la 5 e ). Dommage, car le 7 e rapport a comme mission de contribuer à diminuer la consommation d'essence, mais cette difficulté la rend moins accessible. Sa répartition de poids 50/50 entre l'avant et l'arrière, sa direction à assistance électrique judicieusement calibrée, son différentiel électronique à glissement limité et sa suspension sport unissent leurs forces pour lui prodiguer une tenue de route et une maniabilité fantastiques. Tenue de route exceptionnelle, freinage vif et puissant, Chevrolet a véritablement réussi un coup de maître avec sa nouvelle génération de la Stingray. Coup de maître en conduite, mais aussi et surtout coup de maître en style.

Forces :

- Design spectaculaire - Ergonomie sans reproche - Performances

Faiblesses :

- 7 e rapport difficile d'accès -- Coût des options

Fiche technique :

Moteur : V8 6.2L ACC 16 soupapes Puissance (ch@tr/min) : 455 @ 6500 Couple (lb.pi@tr/min) : 460 @ 4500 Roues motrices : Arrière Transmission : Manuelle à 7 rapports Consommation : 12,2 l aux 100 km (ville)/ 6.9 l aux 100 km (route) Prix : à partir de 56 495 $

image