Les légendes et les superstitions de Noël | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageAutres chroniquesimage
Les légendes et les superstitions de Noël
12 décembre 2013

Les légendes et les superstitions de Noël

Image provenant de : <a href="http://lusile17.centerblog.net/rub-le-luxembourg-juillet-2012-.html">http://lusile17.centerblog.net/rub-le-luxembourg-juillet-2012-.html</a>
Pour la période des Fêtes de fin d’année, il existe de très nombreuses superstitions, heureuses et malheureuses selon le cas, mais toutes sont intéressantes et témoignent de la féerie de cette période festive et de la fête de Noël. Elles expriment la peur du noir, qui engendre des événements terribles; toutefois, comme pour se rassurer, on accorde aussi à cette période du temps de Noël, des pouvoirs magiques de réconciliation.

Le 24 décembre

Les enfants sont bordés dans leur lit depuis des heures, même les plus curieux, ceux qui voulaient voir le Père Noël pour de vrai, se sont assoupis. Et c'est tant mieux car dehors rôdent des esprits bien étranges. Des croyances venant des fêtes païennes nous révèlent que la nuit de Noël est la nuit de tous les dangers comme de toutes les chances.

Ce soir là, sorcières et démons surgissent du néant. Les fantômes, par contre, redoutent cette date et préfèrent disparaître, mais par précaution, les habitants des contrées visitées par ces êtres surnaturels laissent les portes ouvertes à minuit pour permettre aux mauvais esprits de s'en aller. Ceux qui récitent, pendant leurs occupations, mille « Je vous salue Marie » durant la journée du 24 décembre peuvent obtenir une grâce spéciale.

La veillée de Noël

La bûche de Noël doit être allumée par un morceau de la bûche utilisée le Noël précédent. Ainsi, aucun mauvais esprit ne peut entrer dans la maison. Les restes de la bûche portent chance et sont une protection contre la foudre ou le feu.

Les bougies de Noël doivent brûler jusqu'au matin de Noël et ne doivent pas être déplacées jusqu’à ce qu’on les éteigne. Manger une pomme la veille de Noël assure la santé pour la prochaine année. S'embrasser sous le gui devient promesse de mariage pour les amoureux… Si on coupe une branche d'arbre fruitier entre 11 heures et minuit et qu'on la met dans une bouteille d'eau, elle se couvrira de fleurs 30 jours après. Toute prière dite entre 11 heures et minuit sera exaucée.

À minuit sonnant

Au premier coup de minuit, les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, qui disparaissent dès le douzième coup! À minuit, l'eau des sources se transforme en vin... et celui qui en boit une seule coupe, même si le nectar dépasse en qualité les meilleurs vins, sera en bonne santé toute l'année, s’il en boit plus qu’une, il sera malade.

À minuit, les abeilles s'agitent dans leurs ruches pour chanter les louanges de l’Enfant-Jésus. La nuit de Noël, en raison de son caractère sacré, enlève tout pouvoir aux mauvais esprits et aux sorciers. En France, certaines pierres faisaient autrefois trois tours sur elles-mêmes pendant la messe de minuit, et les monstres qui étaient censés y habiter exécutaient autour d'elles des danses folles qu'il eût été dangereux de troubler. Les menhirs de Carnac en Bretagne se mettent à tourner trois fois sur eux-mêmes avant d'aller se baigner dans l'océan. On peut attendre que l'une de celles-ci se déplace pour descendre dans le trou et trouver un trésor, mais le scintillement des pièces d'or peut étourdir le chercheur et s'il s'attarde trop, le menhir rafraîchi reprend sa place, écrasant l'homme et son trésor. Les portes du ciel s'ouvrent la veille de Noël à minuit, ceux qui meurent vont alors directement au ciel, selon une croyance irlandaise. Si on creuse un trou à minuit dans un cimetière, on trouve une fortune en or... Si on trouve un noisetier, il y a des chances qu'un rameau d'or y pousse. Parvenir à le couper entre les douze coups de minuit assure richesse pour la vie. Mais si la branche n'est pas sciée au douzième coup de minuit, on rejoindra les morts... La nuit de Noël vers minuit, l'âne et le boeuf se mettent à parler entre eux. Ils causent du temps où l'Enfant-Jésus n'avait pour se réchauffer que leur haleine. Ce don miraculeux de la parole est le cadeau envoyé tous les ans par le Ciel à ces deux animaux, en souvenir des bons offices rendus à l'Enfant-Jésus dans l'étable de Bethléem. Mais malheur à celui qui tente de surprendre leur mystérieuse conversation, sa témérité est punie d'une manière terrible : il tombe mort à l'instant même. À l'heure de minuit, dit-on, tous les animaux de ferme s'agenouillent pour vénérer l’Enfant-Dieu, et tel curieux qui voudrait alors pénétrer dans l'étable, uniquement pour s'assurer du fait, serait immédiatement puni de sa témérité.

image