Des nouvelles d'Edgar | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageAutres chroniquesimage
Des nouvelles d'Edgar
17 avril 2014

Des nouvelles d'Edgar

Vous vous souvenez d'Edgar? En 2009, ce sympathique jeune homme s'était mis au vélo pour économiser et avait, par un heureux effet secondaire, perdu du poids et séduit sa voisine Juliette. Une chemise envolée de la corde à linge avait traversé la clôture et favorisé les rapprochements. Comme quoi l'écologie a parfois des conséquences imprévues! Qu'est-il advenu de nos tourtereaux?

Edgar et Juliette aiment tous deux faire leur part pour protéger l'environnement, surtout si ça leur permet d'épargner des sous et de passer de bons moments. Nos amoureux ont donc choisi une maison qui remplissait le premier critère d'une maison écologique : être située près du boulot d'Edgar. Celui-ci se rend au travail à pied ou en vélo, tandis que Juliette covoiture avec sa voisine jusqu'au train de banlieue. En se partageant une seule voiture, notre couple économise plus de 5 000 $ par an, qu'ils réinvestissent dans l'isolation et la rénovation écoénergétique de leur maison (profitant du coup, de généreux programmes et crédits d'impôt). Pour économiser temps et énergie et éviter l'usage d'herbicides et d'engrais, Edgar tond la pelouse moins courte et laisse au sol les feuilles tombées l'automne. Juliette a aménagé une jolie et savoureuse plate-bande comestible et en tire des plats de légumes affriolants.Comme cela arrive souvent, quelques mois après leur coup de foudre, Edgar et Juliette se sont multipliés. À la naissance de leur garçon Antoine, ils ont demandé la subvention de la Ville de Saint-Hyacinthe pour l'achat de confortables couches lavables, tout en s'autorisant des couches jetables de temps en temps, lorsque c'est vraiment plus pratique. Ils ont ainsi épargné 1 650 $ en deux ans pour Antoine et 2 000 $ de plus en réutilisant les couches pour leur petite Églantine, un an plus tard. Aux parents et amis qui voulaient inonder les enfants de jouets tout neufs, ils ont envoyé des vidéos de leur fils s'amusant à coeur joie avec des plats de plastique ou faisant des châteaux dans le carré de sable de la garderie. Ils ont suggéré aux grands-parents d'investir au fonds d'épargne étude de fiston plutôt que dans des bricoles fabriquées en Chine. Quelques jolis jouets solides dénichés dans des ventes de garage ont tout de même abouti chez eux, mais au bout d'un moment, Antoine s'en lassait. Après un petit tour au lave-vaisselle pour être désinfectés, les jouets partirent donc faire un tour chez d'autres amis, en échange des leurs. Des jouets nouveaux chaque mois pour rien du tout! Les vêtements des amis et cousins ont aussi fait un petit tour dans le garde-robe des enfants, avant de partir vers d'autres familles. Tant de coûteuses et pénibles séances de magasinage évitées! Avec toutes leurs économies, Edgar et Juliette se sont offert des fins de semaine de repos en tête-à-tête dans une auberge champêtre. Et c'est comme ça qu'est arrivée la petite troisième, Aurélie...Laissons maintenant nos amoureux fictifs à leur petite famille et rappelons-nous de l'essentiel. Écologie et économie ont la même racine, profitons-en pour faire du bien à la planète et à notre budget en évitant la consommation et les efforts inutiles. Ce que vous faites avec les économies ne regarde que vous!

image