Camping responsable : j’achète mon bois sur place | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageAutres chroniquesimage
Camping responsable : j’achète mon bois sur place
26 juin 2014

Camping responsable : j’achète mon bois sur place

Le saviez-vous? Depuis le 1 er avril, Saint-Hyacinthe fait partie d’une zone réglementée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) pour le transport du bois. Ce qui veut dire qu’il est désormais interdit de sortir du bois de cette zone.

Pourquoi est-il important de ne pas transporter de bois? Parce que nos arbres de rue et nos forêts sont menacés par un insecte ravageur venu d’Asie : l’agrile du frêne. Cet insecte s’attaque aux différentes espèces de frênes et les dommages qu’il cause font mourir les arbres en quelques années. L'agrile du frêne n’ayant pas de prédateurs naturels, les dommages sont très importants : de 8 à 10 millions d’arbres sont morts aux États-Unis et en Ontario. La Ville de Montréal a dû en faire abattre des centaines, et ce n'est pas terminé. Et voilà que l'insecte est à nos portes. La principale source de dispersion de l’insecte a été identifiée comme étant le transport du bois puisqu’ainsi l’insecte peut voyager sur des centaines de kilomètres bien caché dans une bûche. C’est pourquoi la réglementation met l’accent sur le déplacement du bois. Ceci devient un enjeu pour les feux de camp estivaux. En 2004, l’ACIA imposait une amende de 400 $ aux visiteurs des parcs ayant transporté du bois de chauffage à partir d’une zone réglementée. Toutes les parties du frêne sont susceptibles d’abriter l’insecte. On a même trouvé des larves dans une branche de 1,1 cm! Cet été, vous pouvez aider à lutter contre la dispersion de l’agrile du frêne dans d’autres régions par des moyens simples : · ne déplacez pas de bois de chauffage lors de vos activités; · achetez votre bois de camping sur place; · brûlez-le sur place; · ne le rapportez surtout pas à la maison. Des impacts sur le marché du bois de même que sur notre santé par la création d’îlots de chaleur sont en jeu. Il est important de collaborer pour limiter la propagation de cet insecte par le bois de chauffage autant à l’intérieur de la zone réglementée qu’à l’extérieur. Pour plus d’information, composez le 1 800 442-2342 ou visitez http://www.inspection.gc.ca">www.inspection.gc.ca ou http://www.agrile.cqeee.org.">www.agrile.cqeee.org. La Ville de Saint-Hyacinthe offrira une formation destinée aux citoyens, le 11 septembre à 19 h à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain.

image