Quoi boire à la cabane? | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageVinsimage
Quoi boire à la cabane?
17 avril 2014

Quoi boire à la cabane?

Le temps des cabanes à sucre arrive enfin! Que boire avec le jambon à l’érable, les grands-pères dans le sirop et les oreilles de crisse? Une expérience de dégustation réussie se mesure au plaisir que l’on en retire. Pour éviter les désastres en matière d’accord à la cabane à sucre, voici quelques suggestions pour un accord réussi!

Un repas de cabane, c’est gras et sucré. C’est pourquoi on oublie les vins « traditionnels » pour accompagner ces mets hauts en saveurs. L’acidité des vins blancs paraîtrait agressante et le vin anguleux, alors que les tanins des vins rouges paraîtraient durcis. Si toutefois vous tenez à votre bouteille de rouge, optez plutôt pour un rouge charnu, élevé en fût de chêne américain pour avoir ces arômes de bois d’érable, de brûlé, de cacao. Certains vins issus du cépage Zinfandel feraient bien l’affaire. Autrement, allez-y d’un cidre de glace, issu de notre savoir-faire québécois.

Cidre de glace, une délicieuse option!

Dans le domaine des produits alcoolisés, les cidres sont parmi les plus cartes de visite du Québec. Le miel, la marmelade, l’abricot, le raisin de Corinthe, le sirop d’érable, l’avoine, la pomme cuite ou fraîche : l’étendue des arômes que l’on retrouve dans un cidre de glace fait démentir quiconque qualifie ce produit de linéaire. Élaboré par cryoconcentration (moût gelé par le froid) ou par cryoextraction (pomme gelée sur l’arbre), le cidre de glace permet des accords étonnants, tel que ceux avec les repas de cabane.

La naissance du cidre du Québec a eu lieu sur le Mont Royal à la fin du 17 e siècle. La communauté religieuse des Sulpiciens y avait établi dès lors son verger et y opérait le premier pressoir. Après avoir connu des hauts, mais surtout des bas en raison de la piètre qualité des cidres jusque dans les années 80, les pionniers d’une cidriculture qualitative ont apporté un souffle nouveau, dont l’inventeur du cidre de glace, Christian Bartomeuf. Dès sa récolte gelée de 1989, le propriétaire du Clos Saragnat à Frelighsburg, a su mener ce produit vers une reconnaissance mondiale. À ce jour, il existe plus de 300 cidres répartis dans trois catégories : les cidres effervescents, les cidres tranquilles et les cidres de glace. Le cidre tranquille est obtenu par la fermentation du moût, parfois en fût de chêne, et que le producteur pourra « personnaliser » soit par ajout de sucre, soit par arrêt de la fermentation pour obtenir un cidre doux, soit en aromatisant avec des fruits ou des épices. Il en résultera une grande variété de produits. C’est un breuvage idéal pour accompagner un brunch!

Suggestion

Parmi la panoplie de cidres de glace, je vous suggère le Crémant de glace « Tête de Cuvée 2006 » de la cidrerie du Minot.

Ce cidre de glace effervescent, avec ses arômes de pomme cuite et de sucre brun, offre en bouche une belle complexité et des bulles fines qui se terminent sur une douceur toute naturelle grâce aux sucres résiduels. Ce sera délicieux avec les desserts de cabane!

Une bière avec ça?

Certaines bières sont également un choix idéal quand vient le temps d’accompagner le jambon à l’érable et autres mets traditionnels.

La nouvelle création de la Série Gastronomie de François Chartier, en collaboration avec Brasseurs Sans Gluten, est tout indiquée pour accompagner le repas. L’Impérial Sotolon porte son nom en référence à la molécule Sotolon que l’on retrouve notamment dans le curry, l’érable, le vieux Rhum et le fenugrec. Cette bière sans gluten, vieillie en barriques de chêne de vieux rhum, s’harmonisera naturellement avec ces mets. « L'Impérial Sotolon met en valeur l'érable, le sarrasin grillé, le fenugrec rôti, la mélasse et le café. Elle accompagne à merveille les recettes à base d'érable, de curry, de vinaigre balsamique ou de sauce soya, tout comme celles dominées par les noix, l'abricot, la pêche ou la noix de coco, ainsi que les viandes grillées ou rôties comme le boeuf et le porc », nous informe-t-on. Vous pouvez également sélectionner une bière noire, élevée dans de vieux fûts de Bourbon ou de Rhum, mais évitez les bières India Pale Ale, trop amères pour des repas sucrés. Sur ce, bonne dégustation!

image