Vins et cocktails! | Le Courrier
Chroniques
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageChroniquesimageVinsimage
Vins et cocktails!
8 mai 2014

Vins et cocktails!

À chaque saison ses vins. Par temps froids, les vins généreux et charpentés sont appréciés avec les gibiers et les mets « réconfort ». À l’opposé, ce sont les vins souples, vifs et rafraîchissants qui sont recherchés pour une saison chaude qui semble se pointer le nez!

On cherche à se désaltérer, à manger plus léger et l’on met à l’écart les mets mijotés pour laisser place aux grillades, aux salades, aux fruits et aux légumes de saison. Il en va de même pour le vin que l’on veut généralement plus léger.

On se tourne vers des vins rouges plus « estivaux », ne présentant pas de dominance tannique, mais plutôt un équilibre entre la fraîcheur et des tanins souples. Les vins de la Vallée du Rhône et de sa périphérie tels que les Costières de Nîmes, Ventoux et Luberon, en sont un exemple parfait. Voici quelques suggestions de vins et un gin québécois pour inviter le soleil à notre table tout en faisant de belles découvertes!

Le rosé

Qu’il soit de couleur fushia aux notes de fruits rouges ou encore couleur « oeil de perdrix » (nom donné à une nuance très pâle d’un rosé) aux arômes plus floraux et délicats, le rosé plait pour sa versatilité à table. Il trouve sa place tant à l’apéro qu’avec les mets. De façon générale (il y a des exceptions), le rosé à la robe très pâle est issu d’un pressurage direct, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de macération entre la peau et la pulpe du raisin avant la fermentation. Cela résulte en des vins plus légers tant en couleur qu’en structure. Ces rosés sont parfaits à l’apéro, avec les mets légers, fromages de chèvre frais, salade de crevettes, rouleaux de printemps ou encore, délicieux comme toujours avec les pissaladières.

Les vins qui ont subi une macération sont dits « de saignée » et possèdent une couleur plus intense, plus de corps et s’accordent avec des mets épicés, mais aussi avec des viandes rouges en grillade. Le Tavel, une appellation et cru de la vallée du Rhône, est considéré comme un vin pour la cuisine exotique et épicée. C’est « le roi » des rosés, mais à vrai dire, on le déguste plutôt comme un rouge. Une belle introduction pour ceux et celles qui n’aiment pas le vin rouge. Suggestions : Rosés « légers » : - Le Pive Gris, IGP Sable de Camargue, Domaines JeanJean, Code SAQ : 11372766, Prix : 15,70 $ (vin Bio) - Pétale de rose, Côtes de Provence, Régine Sumeire, Code SAQ : 425496, Prix : 19,95 $ Rosés « corsés » : - Côté Mer rosé, Collioure, Domaine de la Rectorie, Code SAQ : 11632441, 25,80 $.

Il s’agit d’un rosé de pressurage direct, mais qui a passé un séjour en fût. Ce rosé qui allie puissance et finesse, ira sur vos mets plus relevés telle une paella ou des grillades. - Roc-Épine, Tavel, Domaine Lafond, Code SAQ : 11966353, Prix : 20,45 $

Bio de Chapoutier

Pour les soirées d’été, recherchez les vins rouges aux tanins soyeux, structurés, mais sans lourdeur. Je vous propose de vous transporter dans la vallée du Rhône en dégustant la nouvelle cuvée « bio » de Michel Chapoutier.

Élaboré à partir de grenache et de syrah, il en résulte un vin épicé, fruité, à l’attaque gourmande qui s’accordera avec les mets sur le barbecue et les tapas. Autrement, rendons-nous en Espagne avec le vin de Navarro Lopez, le Vina Trebolar. Heureux assemblage de Tempranillo, de Syrah et de Cabernet Sauvignon, nous sommes loin des vins que ce producteur élabore à Valdepenas. Le Vina Trebolar 2011 révèle de l’épice, des notes de cerise, de réglisse noire. L’élevage en fût de chêne est perceptible, mais ne masque en rien la finesse de sa structure. Collection Bio, Côtes du Rhône 2012, Michel Chapoutier, Code SAQ : 12207025, Prix : 21,95 $ (Vin bio) Vina Trebolar, Vino de Mesa 2011, Espagne, Navarro Lopez, Code SAQ : 12209928, Prix : 23,10 $

Folies de gin

L’an dernier, les Distillateurs Subversifs ont lancé le Piger Henricus, un gin original créé dans leur microdistillerie dans la région du Bas-Richelieu.

La jeune entreprise québécoise a séduit les consommateurs avec une recette toute spéciale, notamment par l’utilisation du panais. Cet ingrédient s’ajoute aux plus traditionnels tels que la baie de genièvre, la coriandre, l'écorce de citron, la cardamome et la racine d'angélique. Ce Dry Gin révèle un parfum et une saveur subtils, avec une finale doucement amère. Il suffit de l’allonger avec un peu d’eau pour ouvrir le bouquet et ainsi le boire nature ou alors utiliser votre imagination pour créer des cocktails délirants! Gingembre et citron, basilic et lime ou encore un classique gin tonique aux agrumes! Piger Henricus, Dry Gin, Les Distillateurs Subversifs, Code SAQ : 11950597, Prix : 30 $ (500 ml)

image