- Saint-Hyacinthe
Imprimer la page
14 février 2012

Point Godwin à Ottawa

C’est complètement fou et ce serait vraiment très drôle si ce n’était en réalité si profondément consternant. Et j’insiste sur le profondément. Je dirais même «très abyssalement» si ça se pouvait. Vraiment les Conservateurs à Ottawa sont lâchés lousse! Aucune retenue, aucune nuance, on dirait bien que le plan de match est de mettre le feu aux poudres à grands coups de déclarations incendiaires.

Il ne se passe plus une semaine ou même quelques jours sans qu’on n’assiste, pantois, à une charge en règle contre les bases les plus élémentaires de la démocratie et des valeurs canadiennes. Si tant est qu’on est encore dans ce plus meilleur pays que l’on me décrivait jadis.

On s’était habitué aux charges hystériques des Conservateurs contre Kyoto, (ce complot communiste) la science et Statistiques Canada, le registre des armes à feu,  leurs lubies à propos des flottes de bateaux déversant des hordes d’immigrants sans scrupules et les méchants terroristes qui peuplent notre vie quotidienne et n’attendent qu’un moment d’inattention de notre part pour faire sauter la tour du CN à coup d’engrais agricole.

On avait regardé d’un drôle d’œil les folies dépensières et sécuritaires du G8 et l’achat d’avions de guerre hors de prix et même on avait trouvé à s’amuser de leur récente mise en scène d’une cérémonie de citoyenneté sur les ondes de SUN-TV, la Fox du Nord. On a haussé les yeux au ciel en voyant les tentatives de rouvrir le débat sur l’avortement et soupiré en entendant le Sénateur non-élu Boisvenu déverser son fiel vengeur en évoquant le retour de la peine de mort.

Mais là, franchement, ça devient gênant. Gênant et inquiétant. Voilà que le Canada admet la torture et que l’on veut resserrer la surveillance et l’écoute des citoyens pour contrer la menace terroriste «intérieure» venue des groupes écologistes et anti-capitalistes.

Et sur quels événements s’appuie notre ami Vic pour se justifier? L’attentat d’Oklahoma City et celui d’Oslo l’an dernier. Le ministre se garde cependant bien de dire que ces deux événements ont été perpétrés non pas par des écolos radicaux ou des militants anti-capitalistes, mais par des chrétiens fondamentalistes de droite, amateurs d’armes, anti-État et férocement opposés à toutes ces vilaines idées de gauche. Le genre de gars qu’on retrouve plus souvent dans la gang de Vic Toews que dans des réunions de Greenpeace.

Et si on ose critiquer les projets de loi Conservateurs sous prétexte d’intrusion dans la vie privée, de dérive sécuritaire ou de contrevenir à la Charte des Droits? Nous sommes «du côté des pédophiles qui sévissent sur internet». Même chose si on critique les projets judiciaires; nous sommes du côté des criminels ou nous supportons les terroristes. Un député Conservateur a même qualifié les Libéraux de nazis.

Hum. Vous connaissez la loi de Godwin?

«Cette «loi» s’appuie sur l’hypothèse selon laquelle une discussion qui dure peut amener à remplacer des arguments par des analogies extrêmes. L’exemple le plus courant consiste à comparer le thème de la discussion avec une opinion nazie ou à traiter son interlocuteur de nazi. Une comparaison de ce genre est considérée comme un signe d’échec de la discussion. On estime alors qu’il est temps de clore le débat, dont il ne sortira plus rien de pertinent : on dit que l’on a atteint le « point Godwin » de la discussion.»

Or, quand toute discussion devient impossible, nous ne sommes plus en démocratie. Nous glissons lentement, mais sûrement vers autre chose. Quand on accuse ses adversaires politiques d’être du côté terroristes, des ennemis de l’État et des pédophiles… et qu’on affirme qu’on va augmenter la surveillance, pratiquer la torture et la peine de mort «dans certains cas»… j’ai bien envie de dire haut et fort ; Heil Harper!

Ah zut. Point Godwin pour moi.

***

À propos de la peine de mort, la meilleure réplique revient à Bob Rae, chef actuel des Libéraux; «Toute réponse à la peine de mort qui prend plus de 5 secondes à formuler, est une mauvaise réponse.» Point.

***

Peu d’espoir de réponse, mais quand même ; lors de la dernière campagne électorale j’avais assisté à un événement Conservateur à Acton où plusieurs personnes du coin étaient venues entendre et applaudir Stephen Harper… question ; aujourd’hui, est-ce que vous l’applaudiriez encore?

 

 

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
Nom
Lieu
  small_front.jpg
Édition du
13 mars 2014
golf-centre-ville
2013-babillard-btn
pool-hockey-2013
Le blogue à Vanasse
2012-01-construction-deslandes-courrier
pub-4-000-000
Pool de hockey

 

© 2011 - DBC Communications inc. - Tous droits réservés