8 mai 2014
Casavant Frères s’accorde avec la Chine
Par: Jean-Luc Lorry

La popularité et la fiabilité des instruments créés chez Casavant Frères ont des répercussions jusqu’en Chine.

Ces prochaines semaines, le réputé facteur d’orgues maskoutain mettra la dernière touche à la fabrication d’un grand orgue destiné à une cathédrale de Pékin située dans l’enceinte de la Cité impériale.

D’une hauteur de huit mètres, l’instrument sera composé de 2 216 tuyaux qui représenteront un ensemble de 31 jeux. Lors de la visite du COURRIER dans les ateliers de Casavant Frères, on était sur le point d’installer les tuyaux à l’intérieur de l’imposant buffet de chêne afin de régler leur sonorité individuellement. « Le design du buffet est inspiré de l’orgue original ainsi que d’éléments architecturaux de la façade de la cathédrale », décrit Jean-Luc Hébert, directeur des marchés internationaux chez Casavant Frères.Ce grand orgue remplacera un ancien instrument français qui fut retiré de l’édifice religieux dans les années 50. À partir du mois de décembre, une équipe de Casavant Frères s’envolera pour six semaines à Pékin afin d’installer et régler le nouvel instrument. Ce contrat de plus d’un million de dollars a été décroché en septembre 2013 après de longues négociations.Les artisans de Casavant Frères travaillent également à la conception de deux orgues qui résonneront dans des églises de Séoul en Corée du Sud.

image