4 décembre 2014
C’est Noël avec David Myles
Par: Amilie Chalifoux
« Je voulais faire un album de Noël parce que ce sont surtout des classiques des années 50 et 60 et parce que j’adore la musique de cette époque », explique David Myles. Photo Courtoisie Little Tiny Records

« Je voulais faire un album de Noël parce que ce sont surtout des classiques des années 50 et 60 et parce que j’adore la musique de cette époque », explique David Myles. Photo Courtoisie Little Tiny Records

Après

Québec, Saint-Hyacinthe et Montréal seront les villes où il s’arrêtera pour présenter son album de Noël les 11, 12 et 13 décembre aux Québécois, un public qu’il affectionne et apprend à connaître depuis les trois dernières années.

Cela ne date pas d’hier que l’artiste originaire des Maritimes mûri l’idée de faire un album de Noël. L’envie lui est venue il y a quelques années alors qu’il donnait des concerts-bénéfice pour l’organisme Banques Alimentaires Canada. Contrairement à plusieurs artistes, ce n’est pas l’esprit de Noël qui a davantage suscité l’intérêt du chanteur pour ce projet.

« Je voulais faire un album de Noël parce que ce sont surtout des classiques des années 50 et 60 et parce que j’adore la musique de cette époque », explique David Myles dans un français quasi impeccable.

Chaque chanson, judicieusement choisie, construit une compilation originale. Des titres préférés du chanteur, tels que Let It Snow et White Christmas, au classique I’ll Be Home For Christmas, David Myles introduit également sur cet album le classique du répertoire francophone Les Cloches du Hameau dans une interprétation totalement différente de celle que l’on a pu entendre avec Céline Dion, en 1998.

« Je tenais à interpréter un classique francophone de Noël, mais beaucoup d’entre eux sont traduits de l’anglais et cela ne faisait pas de sens pour moi d’interpréter en français une chanson initialement anglophone. Donc, je suis tombé par hasard sur Les Cloches du Hameau de Céline Dion et j’ai trouvé une interprétation qui est mienne », raconte David Myles.

S’ajoute également à l’album trois compositions originales de l’auteur-compositeur et interprète. Parce que David Myles interprète que très rarement des chansons qui ne sont pas siennes, à l’exception des chansons francophones, et parce qu’il importait à l’artiste de mettre sa touche personnelle à l’album. Donc sont nées les pièces It’s Christmas, The Gift et Santa Never Brings Me a Banjo, laquelle il pimente d’une touche d’humour.

« Je suis content d’avoir joint ces trois compositions parce que je suis fier de ces chansons. Ce sont des chansons que j’ai écrites et enregistrées un mois avant Noël l’an dernier parce que c’était nécessaire pour moi de le faire ainsi. J’avais besoin d’être dans l’esprit des Fêtes. Elles ont été écrites rapidement et par expérience, je crois que les meilleures chansons sont celles qui nous viennent vite à l’esprit », dit-il.

David Myles présentera It’s Christmas le 12 décembre au Centre des arts Juliette-Lassonde, à 20 h 30. Accompagné sur scène du bassiste Kyle Cunjak et du guitariste Alan Jeffries, le chanteur revisitera également quelques pièces de ses albums précédents.

image