28 septembre 2017
Nouveau EP Fossiles
Charlène Blanchette, assumée comme jamais!
Par: Olivier Dénommée
Fossiles, disponible dès le 29 septembre.

Fossiles, disponible dès le 29 septembre.

Il est de plus en plus difficile d’ignorer Charlène Blanchette, cette jeune auteure-compositrice-interprète maskoutaine qui cumule à 22 ans une impressionnante feuille de route incluant des participations aux FrancoFolies, à Ma première Place des Arts, à Chante en français et à Faites comme chez vous. Son nouveau mini-album, Fossiles, vient confirmer son attirance pour la « pop à paillettes ».

Il est de plus en plus difficile d’ignorer Charlène Blanchette, cette jeune auteure-compositrice-interprète maskoutaine qui cumule à 22 ans une impressionnante feuille de route incluant des participations aux FrancoFolies, à Ma première Place des Arts, à Chante en français et à Faites comme chez vous. Son nouveau mini-album, Fossiles, vient confirmer son attirance pour la « pop à paillettes ».

« Fossiles, c’est mon trip sur les dinosaures que je réalise! (rire) Mais c’est aussi tous les souvenirs et les regrets qu’on laisse dans le passé, dans la poussière », explique la chanteuse en entrevue. Ce EP de cinq pistes met en scène cinq personnages inspirés d’elle-même sur un fond musical qui se veut énergique et dansant. « C’est différent de tout ce que j’ai fait auparavant. Avant, je faisais ce que je pouvais, mais là je peux vraiment dire que je fais ce que je veux », assume l’artiste qui est toujours restée très colorée dans sa musique.

Lancement montréalais

Fossiles sera disponible sur toutes les plateformes dès vendredi, et un lancement officiel est organisé le 2 octobre au Petit Campus, à Montréal. « J’ai choisi de le faire à Montréal parce que c’est là qu’est mon réseau depuis quelques années. Mais c’est dans mes projets de jouer au Zaricot cet hiver… ce n’est juste pas encore fixé! »

La prochaine étape après cette sortie? « Je vais aller cogner à la porte des différents labels pour voir s’ils sont intéressés par ma proposition », explique la Maskoutaine, qui rêve aussi de participer à d’autres concours d’envergure (dont le réputé Festival international de la chanson de Granby) et un jour organiser une grande tournée québécoise, lorsqu’elle sera plus connue à travers la province. Par contre, ne lui parlez pas de La Voix, une formule qui ne lui plaît pas particulièrement.

Tout semble en place pour Charlène Blanchette, qui espère rencontrer plusieurs personnes de la région lors de son lancement gratuit le 2 octobre, proposé en formule « 6 à 8 » avec, assure-t-on, quelques surprises!

Des sujets en vrac

Charlène Blanchette a partagé son opinion sur divers sujets portant sur l’industrie de la musique.

Au sujet des albums : « Ces temps-ci, les albums sont moins pertinents, parce qu’à peu près plus personne n’écoute ça au complet, du moins dans mon registre musical! Même des artistes comme Charlotte Cardin arrivent à connaître le succès en lançant seulement des EP. Surtout, il faut tout le temps lancer quelque chose de nouveau pour garder l’intérêt des gens, et un mini-album est beaucoup moins long à faire. »

Au sujet de la place des femmes dans le milieu : « C’est vrai que trop de festivals ne laissent la place qu’aux gars, mais c’est aussi vrai que plusieurs femmes sont partout et ont fait leur place. Personnellement, je ne vois pas le fait d’être une femme comme un frein dans le milieu, et je ne me vois surtout pas comme une victime. »

Au sujet de Saint-Hyacinthe : « Il y a beaucoup d’événements à Saint-Hyacinthe, mais c’est sûr qu’il pourrait y en avoir encore plus vu le nombre d’artistes dans la région. Il y a une belle place pour la relève et j’ai toujours été soutenue, même si je ne peux pas y jouer régulièrement mes propres chansons. »

image