Chouinard fait revivre Pagnol l'instant d'une tournée | Le Courrier
Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Chouinard fait revivre Pagnol l'instant d'une tournée
20 février 2014

Au Centre des arts Juliette-Lassonde
Chouinard fait revivre Pagnol l'instant d'une tournée

D'abord présentée au Théâtre du Rideau Vert en 2013, la pièce Marius et Fanny du dramaturge français Marcel Pagnol a pris les salles du Québec d'assaut depuis janvier. Cette histoire de famille et d'amour mise en scène par Normand Chouinard transportera les spectateurs du Centre des arts Juliette-Lassonde en territoire marseillais pour une soirée le samedi 22 février.

La troupe de comédiens soigneusement choisie par Normand Chouinard et Denise Filiatrault nous transporte à Marseille dans les années 20 au coeur de l'histoire d'amour qui se trame entre Marius et Fanny. Cependant, Marius rêve de liberté et de prendre le large pour découvrir le monde. Après le départ du jeune voyageur, Fanny et César, le père de Marius, retrouvent lentement le cours normal de leur vie, jusqu'au jour où un évènement vient tout chambouler.

« On avait des cartes gagnantes dans notre jeu quand le projet s'est mis en branle au Rideau Vert, a fait remarquer Normand Chouinard. D'abord, on avait Pagnol, que les gens connaissent quand même bien en raison de cette trilogie dont fait partie Marius et Fanny et ensuite la présence d'acteurs chevronnés dont Rémy Girard. Je pense que c'est une pièce qui rejoint beaucoup les gens. Le public est contenté à sa sortie des salles. »De plus en plus, la mise en scène colle à la peau de Normand Chouinard. Ce dernier se dit très heureux de la tournure que prend sa carrière, lui qui s'est toujours intéressé à toutes les étapes de production des pièces de théâtre. Il est d'autant plus fier du travail réalisé avec Marius et Fanny puisque c'est une des grandes pièces du répertoire français qu'il a longtemps voulu monter.« Je connaissais très bien la pièce, parce que j'ai vu les films, la pièce jouée sur scène et à la télévision montée par Denise Filiatrault il y a vingt ans à Juste pour rire. Mon défi a été d'ajouter mon petit grain de sel à tout ça, mais c'est important de rester fidèle à l'oeuvre. On a réussi à installer un certain rythme parce qu'en regardant les films, j'ai remarqué une certaine lenteur. C'est si bien écrit qu'on ne peut trop s'éloigner de l'essence même du texte », a confié le metteur en scène.

Une pièce de défi

Premier défi pour les comédiens : l'accent. Marcel Pagnol transporte le public dans sa Provence natale il était donc clair que l'accent allait être à travailler. Pour y arriver, Arlette Sanders, une comédienne de Montréal originaire de Marseille, a donné quelques leçons aux acteurs, question de parfaire l'accent chantant de l'auteur.

« Les comédiens ont bien relevé le défi, affirme Normand Chouinard. Arlette nous a aidés à tous avoir le même accent. Ensuite, il était important de ne pas surcharger les répliques et laisser le texte faire son travail, dans toute sa simplicité et sa candeur. »« Denise et moi nous sommes entendus tout de suite sur les personnes que l'on voulait au sein de la distribution et pour moi, c'était écrit dans le ciel que Rémy Girard devait être dans nos rangs. Lui et moi nous connaissons depuis longtemps, on a travaillé ensemble au cinéma, bref, c'était comme déjà prévu. Le tout donne un excellent résultat, la preuve. On est en tournée! », a-t-il lancé.Marius et Fanny s'arrêtera au Centre des arts le samedi 22 février à 20 h.

image