Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Cordeau ravive les papilles au profit d'Honoré-Mercier
1 mars 2012

Dégustation et encans de grands vins
Cordeau ravive les papilles au profit d'Honoré-Mercier

L'artiste peintre maskoutain, Vincent Cordeau, joint l'utile à l'agréable et organise une Dégustation et encan — Grands vins de Bacchus au profit de la Fondation Honoré-Mercier le mardi 27 mars au restaurant L'Espiègle de la rue des Cascades et donnera à la fin de la soirée une toile signée Cordo.

Après avoir organisé des activités caritatives avec la Maison Le Baluchon et la Société Alzheimer, Vincent Cordeau poursuit ses bonnes habitudes et organise, en collaboration avec Richard Marquis, propriétaire du restaurant L'Espiègle, une dégustation et encan de grands vins dont les profits seront entièrement remis à l'unité pédiatrique de l'Hôpital Honoré-Mercier.

« Chaque année, je donne à une fondation. À la suite du décès de mon père, à l'automne, j'ai décidé d'organiser une activité-bénéfice au profit de la Fondation Honoré-Mercier étant donné qu'il siégeait au conseil d'administration de la Fondation. Il me parlait du bien-fondé de la Fondation et de cette grande équipe et des actions qu'elle posait. Je voulais assurer une continuité », explique l'artiste peintre. Dès 17 h, les passionnés de vins s'étant procuré des billets pour la soirée seront accueillis avec un cocktail, suivi de la dégustation de quatre grands vins d'importation privée avec un accord vins et mets concocté par Richard Marquis.La dégustation terminée, suivra un encan silencieux qui comptera entre 25 et 35 bouteilles de grands et rares vins, sélectionnés à l'aide des conseils de la sommelière Hélène Dion et l'ex-conseiller à la Société des alcools du Québec René Gilbert, et dont les prix varient entre 150 et 1 800 $, chacune. L'encan commencera à 100 $.Avant la fin de la soirée, une toile signée Cordo, d'une valeur galerie de 3 500 $, sera tirée parmi les personnes présentes. Les billets sont en vente dès maintenant auprès de la Fondation Honoré-Mercier.

Nouvelle série urbaine

Depuis le 10 février, et ce, jusqu'au vendredi 30 mars, les Maskoutains ont aussi le privilège d'admirer les oeuvres de la nouvelle série de toiles, Elles Urbaine, de Vincent Cordeau, au restaurant L'Espiègle, avant que ces dernières partent pour Miami.

Après la série Haute couture sur talons hauts, réalisée en 2011, Cordeau signe une nouvelle série de toiles dont les oeuvres sont toujours aussi urbaines, sensuelles et actuelles. C'est en s'inspirant du célèbre magazine pour femmes Elle, qu'il a développé son idée.Tout en rappelant la couverture d'un magazine de mode féminine, l'artiste peintre se penche, certes, sur la sensualité de la femme via ses courbes, ses postures, son habillement, mais aussi sur le rapport qu'elle entretient avec le temps qui file et le désir de savourer le moment présent. Les toiles exposées au restaurant L'Espiègle seront transportées à Miami, tandis que d'autres oeuvres de cette même série seront exposées à Québec, Montréal, Baie-Saint-Paul, Toronto et en Floride. Cordeau fera l'objet d'un article dans le magazine Sofa Déco, dans l'édition printemps, au sujet de sa nouvelle série de toiles. Pour plus d'informations ou pour suivre la carrière de Vincent Cordeau, on peut consulter son site Internet à l'adresse http://www.cordo.ca.">www.cordo.ca.

image


Nom
Résidentiel
Commercial
Lieu