Caltâr-Bateau rentre au bercail | Le Courrier
Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Caltâr-Bateau rentre au bercail
23 janvier 2014

Caltâr-Bateau rentre au bercail

Fondé par deux Maskoutains, la formation montréalaise Caltâr-Bateau sera de passage au Cabaret Zaricot le samedi 25 janvier pour présenter son premier album Verbal Boisson #7. Une musique rassembleuse fièrement qualifiée de Rock Tourtière inspirée des années 70' où les Harmonium et Beau Dommage de ce monde ont fait progresser l'univers musical québécois.

Caltâr-Bateau, c'est sept musiciens réunis par le biais de d'Alexandre Beauregard et d'Étienne Dupré, deux amis de longue date qui en avaient assez d'avoir des projets musicaux sans ligne directrice précise. Du jour au lendemain, ils ont jeté sur papier leurs compositions, trouvé quelques amis pour concrétiser la chose et six mois plus tard, un spectacle était déjà en cours de création.

« Notre album Verbal Boisson #7 est fraîchement sorti depuis le 12 décembre 2013, a commenté le chanteur Alexandre Beauregard. Avant même que l'album ne soit encore pensé, beaucoup de gens ont pris part à nos spectacles. Ça nous a mis la pression de sortir quelque chose pour fournir du matériel aux gens qui nous suivaient. »Face à l'engouement pour leur musique à l'inspiration folk-traditionnelle-québécoise et progressif américain, ils ont nommé leurs influences Rock Tourtière.« On mélange beaucoup d'influences musicales dans nos chansons. On chante en français, on doit donc adapter la mélodie aux textes de chansons typiquement francophones. Le Rock Tourtière, c'est très québécois! Un mélange d'épices de viande parfaite qui donne une saveur bien particulière à ta tourtière. D'ailleurs, c'est notre mets national, alors mieux vaut bien la représenter », a déclaré le chanteur.

Un style qui se démarque

Contrairement aux groupes conventionnels, les musiciens de l'ensemble pourraient être appelés à changer avec le temps. « La formation est davantage un collectif. Ça peut bouger d'un moment à l'autre, selon Alexandre. Étienne et moi on a engagé des musiciens qui ont une petite touche particulière. La formation du moment, c'est celle présente sur la pochette de l'album, on l'a immortalisée. Pour l'avenir on verra, cependant il y a un noyau permanent de quatre personnes sur sept à l'intérieur du groupe. »

Pour concevoir des chansons, Alexandre et Étienne s'inspirent de tout et de rien de façon à créer une musique légère avec une certaine profondeur. Les huit titres qui composent Verbal Boisson #7 sont inspirés autant des trottoirs que de gens avec qui les deux auteurs s'entretiennent dans une journée. Bref, une musique et des mélodies qui apportent une nouvelle dimension.Caltâr-Bateau sera de passage le samedi 25 janvier, à 20 h, au Cabaret Zaricot. Pour plus de détails, on peut les suivre sur leur page Facebook ou encore via le http://www.caltar-bateau.com/bandcamp/com">www.caltar-bateau.com/bandcamp/com

image