Une tournée bonne pour le choeur! | Le Courrier
Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Une tournée bonne pour le choeur!
13 mars 2014

Une tournée bonne pour le choeur!

Jeune de Chœur regroupe 16 choristes âgés de 70 ans et plus dans un répertoire actuel et varié.
Inspirée d’un concept développé aux États-Unis, la chorale Jeune de Chœur entamera sa toute première tournée à compter de demain à la Cinquième Salle de la Place des arts à Montréal. L’ensemble de 16 choristes, qui reprend les succès de la relève de la chanson québécoise, fera un arrêt à Saint-Hyacinthe, dimanche, au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Jeune de Chœur n’a rien d’une chorale ordinaire. Les choristes sont tous âgés de 70 ans et plus qui s'approprient un répertoire qui va de Yann Perreau à Lisa Leblanc, en passant par Vincent Vallière et Ingrid St-Pierre.

« Ces gens-là sont extraordinaires, a avoué Brigitte Poupart, metteure en scène du spectacle. Ce qu’ils ont la chance de vivre présentement, c’est exceptionnel. Je considère que c’est une chance de travailler avec des gens qui ont un parcours de vie comme eux. »Brigitte Poupart a travaillé en collaboration avec les choristes pour choisir des chansons qui allaient coller à la peau de chaque interprète. La nuance avec le concept américain est qu’à la place de choisir des chansons connues des chanteurs, la metteure en scène a choisi de faire valoir le répertoire québécois et de retransmettre les belles histoires qui s’écrivent ici. « Les chansons choisies, personne ne les connaissait au départ, mais aujourd’hui ils sont en amour avec chacune. Le résultat est intéressant parce qu’on jumelle les préoccupations des jeunes auteurs à des gens qui ont un parcours de vie riche et assumé, qui ont déjà vécu ce qu’ils chantent. »

Du bon travail

Jeune de Chœur se prépare pour cette tournée depuis mars 2013. La chef de chœur Marylène Cousineau les avait préparés à travailler avec la musique pop depuis la formation du groupe puisque plusieurs d’entre eux n’avaient fait partie que de chorales classiques. Aujourd’hui, tout le monde est au même diapason.

Côté mise en scène, Brigitte Poupart a réussi à travailler les corps dans l’espace et instaurer une théâtralité pour ne pas présenter une chorale statique.« Quand il y a des solistes, on les met en avant plan, et on recule les autres, juste pour casser la formule traditionnelle. J’ai tenté de mettre en scène des tableaux, tout en mettant en contexte chaque chanson. Pour Saskatchewan des Trois Accords, on reproduit une photographie qui s’anime plus la chanson évolue. »Jeune de Chœur sera de passage à Saint-Hyacinthe ce dimanche à compter de 14 h au Centre des arts Juliette-Lassonde.

image