Vallières veut <em>Fabriquer l'aube</em> | Le Courrier
Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Vallières veut Fabriquer l'aube
17 avril 2014

Vallières veut Fabriquer l'aube

Vincent Vallières sillonne les routes du Québec avec son nouvel album <em>Fabriquer l'aube</em>.
L'auteur-compositeur-interprète Vincent Vallières parcourt la province depuis février avec son nouvel album, un sixième opus en carrière. Ce dernier l'amène à la poursuite de ses aspirations et le prépare à faire face aux grands défis qui attendent la société d'aujourd'hui, autrement dit, à Fabriquer l'aube de demain.

Depuis le lancement de son premier album Trente arpents, Vallières en a fait du chemin. Son nouvel album qui contient 12 titres aborde un aspect beaucoup plus profond que certaines pièces un peu plus rigolotes qui se retrouvaient sur ses autres disques.

« Je pense que mes chansons et le style d'écriture dans lequel j'évolue se sont approfondis avec le temps, a-t-il commenté en entrevue au COURRIER. Il y a plusieurs pièces qui sont sur Fabriquer l'aube que je n'aurais pu écrire au début de ma vingtaine. Je n'avais pas l'expérience d'auteur pour le faire. Avec les années, on réussit à étoffer ce qu'on propose au public. »Après le succès monstre d'On va s'aimer encore, le Magogois a travaillé, non pas pour tenter de refaire la même chose, mais pour offrir du matériel de qualité à son public. C'est probablement mission réussie compte tenu de la réponse positive qu'a connue l'album depuis sa sortie.« Quand une chanson connaît un succès comme ça, il ne faut pas nécessairement être à la recherche du même succès. Il faut vouloir faire autre chose et je pense que j'ai réussi à le faire avec Fabriquer l'aube parce que soir après soir, les gens chantent mes nouvelles chansons et les attendent avec autant d'énergie que les anciennes. »

Propos mal perçus

Alors que la critique a applaudi le travail du chanteur pour sa chanson Fermont, quelques personnes dont la mairesse de la Ville, ont interprété les propos d'une autre manière.« Je pense que l'information a été mal comprise alors que la plupart des critiques disaient que c'était une de mes meilleures chansons. Tant la communauté journalistique qu'artistique s'est levée pour dire qu'on avait le droit d'écrire ce qu'on voulait et qu'il n'y avait aucune insulte dans cette chanson. Tout ça ne m'empêche pas de chanter cette chanson tous les soirs avec autant de bonheur », a-t-il terminéVincent Vallières sera de passage au Centre des arts Juliette-Lassonde deux fois plutôt qu'une le 24 avril alors qu'il présentera un spectacle en deux parties pour les jeunes des écoles secondaires de la région pendant la journée. D'abord une partie spectacle avec musiciens et éclairages professionnels qui sera suivie d'une rencontre échange dans le but d'initier et de sensibiliser les jeunes à la chanson québécoise. Pour voir Vallières en soirée le 24 avril, procurez-vous des billets via le http://www.centredesarts.com">www.centredesarts.com ou par téléphone au 450 778-3388.

image