Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageArtsimage
Un brin de tragédie avec Roberto Zucco
1 mai 2014

Les finissants de l'École de théâtre présentent
Un brin de tragédie avec Roberto Zucco

Il y aura beaucoup d'action sur les planches de la salle Léon-Ringuet du Cégep de Saint-Hyacinthe dans les prochains jours alors que les finissants de l'École de théâtre présenteront <em>Roberto Zucco</em>.
Le moment qu'attendaient les finissants de l'école de théâtre depuis l'automne dernier est finalement arrivé. Du 9 au 15 mai, ils présenteront la pièce Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès mise en scène par Isabelle Leblanc. Ces dernières représentations marquent la fin de leur formation au Cégep de Saint-Hyacinthe. Au programme, tragédie, romantisme, peur et absurdité.

Inspiré d'un fait divers impliquant un jeune meurtrier nommé Roberto Zucco, Koltès a écrit sa pièce pendant les dernières semaines de sa vie. Roberto Zucco met en scène l'évasion du protagoniste, une tragédie comique empreinte de fureur, d'emportement et d'urgence vécue par chaque personnage.

« La pièce est, en fait, la fuite de Zucco jalonnée de meurtres à commencer par celui de sa propre mère, d'un inspecteur et d'un enfant, détaille la metteure en scène invitée Isabelle Leblanc. Au fil du temps, le personnage principal fera une rencontre importante, celle de la gamine qu'il va d'abord violer et qui elle, étonnamment, va s'éprendre de lui. »« Tout au long de la pièce, la gamine va le chercher parce qu'elle l'a perdu parce qu'il fuit à tout moment et la manière qu'elle a choisie pour le retrouver sera de le dénoncer à la police. Peut-être un peu naïvement, mais c'est sa manière à elle d'essayer de le retrouver. Elle sera donc responsable de la chute de Roberto Zucco et lui sera responsable de sa déchéance à elle », décrit-elle.Il s'agissait d'une pièce riche à travailler pour les étudiants puisque l'on retrouve une trentaine de personnages joués par dix comédiens. Un spectacle de groupe qui représentait un défi de taille bien relevé par les finissants, selon Isabelle Leblanc, qui en était à sa première expérience de mise en scène au Cégep de Saint-Hyacinthe.

Sur scène

Les comédiens évolueront à l'intérieur d'une station de métro. La production a sélectionné un espace polyvalent et impersonnel pour ainsi représenter une sorte d'ordre et de désordre qui reflète les difficultés de communications entre les personnages.

Quelques interventions musicales viendront couper l'ambiance constante d'une station de métro vide qui régnera dans la salle.« Ils sont fin prêts pour cette dernière production, affirme la metteure en scène. Depuis le début de l'année, ils ont gagné en confiance, en plaisir et en précision. On ne pouvait mieux choisir pour finir l'année. »Roberto Zucco sera présentée à la salle Léon-Ringuet du Cégep de Saint-Hyacinthe du vendredi 9 mai au jeudi 15 mai à 20 h, le dimanche à 16 h et relâche le lundi. Pour se procurer des billets, communiquez avec la Coopérative étudiante du Cégep au 450 773-6800 au poste 2408 au coût de 10 $ ou à la porte les soirs de représentations.

image