17 janvier 2019
Investissement de 14,2 millions $ à Upton
Des installations plus modernes et plus vastes pour les Fermes Burnbrae
Par: Alain Bérubé

L’entreprise Fermes Burnbrae investit 14,2 millions $ à ses installations d’Upton, grâce entre autres à une aide financière de 2,5 millions $ du gouvernement du Québec. De gauche à droite : Barbara Beugger, conseillère municipale, Eric Stejskal, vice-président adjoint aux opérations à l’usine de Fermes Burnbrae à Upton, Ty Diep, directeur national - Assurance qualité, affaires réglementaires et recherches appliquées chez les Fermes Burnbrae, Margaret Hudson, présidente des Fermes Burnbrae, André Lamontagne, député de Johnson et ministre de l’Agriculture, ainsi que Ted Hudson, vice-président exécutif des Fermes Burnbrae. Photo Alain Bérubé

L’usine des Fermes Burnbrae située à Upton tourne à plein régime et voit sa production augmenter d’année en année. Après avoir investi plus de 6 millions $ en 2013, l’entreprise fait confiance en l’avenir en procédant à une vaste cure de jeunesse pour un total de 14,2 millions $.

Afin de répondre à cette croissance fulgurante – la production ayant triplé en 15 ans -, l’entreprise uptonnaise a amorcé en septembre un vaste chantier visant à moderniser ses installations. La direction souhaite répondre entre autres à la hausse de la demande d’œufs liquides destinés au commerce de détail ainsi qu’aux marchés institutionnels et industriels.

Le projet inclut notamment un nouveau bâtiment pour l’entreposage congelé, couvrant environ 37 000 pieds carrés,qui servira également à abriter divers équipements.

« C’est un accomplissement extraordinaire, qui vient conclure plusieurs années de travail et de démarches. Ce très grand défi se réalise grâce au talent et à la détermination de l’équipe en place. Je suis vraiment très fier! », a lancé lors du point de presse Ty Diep, directeur national – Assurance qualité, affaires réglementaires et recherches appliquées chez les Fermes Burnbrae.

Ces travaux de modernisation et d’agrandissement, qui devraient se terminer d’ici décembre 2020, permettent de maintenir les 110 emplois actuels en plus de créer une dizaine de postes. L’usine d’Upton produit environ 3 millions d’œufs par jour, soit environ 90 % des œufs liquides québécois.

« Le marché est en hausse depuis quelques années, car bien des mythes sur les œufs ont été détruits. C’est un aliment très sain, qui fournit des protéines à un coût abordable », mentionne M. Diep.

Le député de Johnson, André Lamontagne – également ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation -, a salué le dynamisme et le côté visionnaire des Fermes Burnbrae. Il a annoncé, lors du point de presse, que le gouvernement du Québec attribue une contribution financière de 2,5 millions $ par l’entremise du programme ESSOR.

« Avec la concurrence qui se fait de plus en plus forte, l’entreprise a bien saisi l’urgence d’agir. Je suis très heureux, en tant que député et que ministre, de constater la croissance de ce joyau économique pour Upton et toute la région. Je tiens par ailleurs à remercier l’ex-ministre de l’Économie Dominique Anglade, alors que le Parti libéral était au pouvoir, pour sa grande implication dans ce dossier », a déclaré M. Lamontagne.

Ted Hudson, vice-président exécutif des Fermes Burnbrae, a souligné la persévérance de Ty Diep et de l’équipe en place à Upton.

« Ce beau village ne fait pas partie des routes sillonnées par nos camions. On aurait pu déménager à Montréal ou à Vaudreuil, mais la qualité du personnel en place nous a convaincu de demeurer à Upton. Le capital humain a fait la différence », confie-t-il.

La municipalité d’Upton a consenti quelques avantages à l’entreprise, dont un crédit de taxes foncières, des travaux pour l’eau potable et le don d’un terrain. « C’est notre principal citoyen corporatif, l’usine étant la plus grande source de revenus pour Upton », résume la conseillère municipale Barbara Beugger.

Le préfet de la MRC d’Acton, Jean-Marie Laplante, se réjouit de cette nouvelle.

« Il fallait que ça bouge, car ce beau projet aurait pu par exemple être réalisé en Ontario. M. Diep a accompli un travail extraordinaire afin de convaincre la direction de l’entreprise de faire confiance à la communauté d’Upton », mentionne-t-il.

Présent au point de presse, l’ex-maire Yves Croteau affichait un large sourire.

« Ça conclut en beauté mon expérience en politique. C’est un jour historique pour Upton », dit-il.

image