14 mars 2019
54e Finale des Jeux du Québec
Des records pour Matt et Shad, bien sûr!
Par: Maxime Prévost Durand

Sans surprise, les frères Darsigny, Matt (à gauche) et Shad (à droite), ont complètement dominé ces Jeux du Québec en haltérophilie, ajoutant leur marque dans le livre des records par la même occasion. Photos Marie-Claude Delisle

Sans surprise, les frères Darsigny, Matt (à gauche) et Shad (à droite), ont complètement dominé ces Jeux du Québec en haltérophilie, ajoutant leur marque dans le livre des records par la même occasion. Photos Marie-Claude Delisle

Les Darsigny ont encore frappé un grand coup en haltérophilie à ces Jeux du Québec. Les frères Matt et Shad, de Saint-Simon, ont chacun fait tomber trois records en plus de mettre la main sur trois médailles d’or, contribuant à l’impressionnante récolte de 12 médailles de Richelieu-Yamaska dans cette discipline.

En action dans la catégorie des 67 kg, Matt était tout simplement dans une classe à part. Il a soulevé 120 kg à l’arraché et 150 kg à l’épaulé-jeté, pour un total de 270 kg, soit une avance de plus de 55 kg au cumulatif sur son plus proche rival.

Avec ces résultats, il battait du même coup les records qu’il avait établis il y a deux ans chez les 62 kg. En vertu des nouvelles catégories définies en haltérophilie depuis l’automne, ceux-ci sont dorénavant associés aux 67 kg. Il s’agit d’une amélioration de 325kg pour Matt, dont c’était la troisième participation aux Jeux du Québec.

Son frère cadet, Shad, s’est lui aussi imposé avec aplomb dans la catégorie des 73 kg. Il a éclipsé la compétition avec des barres de 118 kg à l’épaulé-jeté et de 145 kg à l’arraché, pour un total de 263 kg, une avance de 50 kg sur la 2e place. Il battait ainsi les records détenus par Alex Bellemare, aujourd’hui fier représentant canadien sur la scène internationale, enregistrés dans l’ancienne catégorie des 69 kg.

Il s’agissait d’une deuxième présence aux Jeux du Québec pour Shad. En 2017, il avait réussi 184 kg, alors qu’il était en action dans la classe des 56 kg. Il avait d’ailleurs déjà inscrit son nom dans le livre des records, en améliorant la marque à l’arraché dans cette catégorie. Le plus jeune Darsigny sera par ailleurs toujours éligible lors des prochains Jeux, en 2021.

Alexandre Brochu et Charlotte Simoneau, triples médaillés

Deux autres haltérophiles de la région sont sortis grands gagnants de ces Jeux. Pour leur première expérience, les Maskoutains Charlotte Simoneau et Alexandre Brochu sont tous les deux repartis avec trois médailles au cou.

Considérée comme l’une des athlètes de la relève à surveiller au sein du club La Machine Rouge, Charlotte est sortie triple médaillée d’or de sa première expérience aux Jeux du Québec, chez les 49 kg. Malgré un début de compétition plus difficile à l’arraché avec une barre réussie à 50 kg, un peu en deçà de ses espérances, elle a rebondi avec aplomb à l’épaulé-jeté avec un essai réussi à 70 kg, s’approchant à seulement 3 kg d’un record dans cette catégorie. Cela lui donnait un total de 120 kg, soit une avance de plus de 24 kg sur les autres concurrentes.

De son côté, Alexandre est passé bien près d’amasser à son tour trois médailles d’or chez les 55 kg. Après avoir remporté celle à l’arraché grâce à une barre de 68 kg, le Maskoutain a échappé celle à l’épaulé-jeté par un seul kilo, devant se contenter de l’argent avec 85 kg. En additionnant ses deux résultats, il a tout de même trôné au sommet de sa catégorie au cumulatif.

Parmi les autres représentants en haltérophilie, Charles Longchamps, de Sainte-Marie-Madeleine, a raté de peu le podium chez les 61 kg, terminant 4e tant à l’arraché, qu’à l’épaulé-jeté et au total. Mathis Brouillard, de Saint-Denis-sur-Richelieu, a quant à lui pris le 5e rang chez les 55 kg, puis Mathis Morin-Tessier, de Saint-Hyacinthe, s’est retrouvé au 9e rang au cumulatif.

image