26 janvier 2012
Championnat canadien junior d'haltérophilie
Deux médaillées maskoutaines à Scarborough
Par: Maxime Desroches
Gabriel Rajotte, Catherine Darsigny, Yvan Darsigny, Tali Darsigny et Michel Piétracupa ont représenté Équipe Québec au Championnat canadien junior d'haltérophilie.

Gabriel Rajotte, Catherine Darsigny, Yvan Darsigny, Tali Darsigny et Michel Piétracupa ont représenté Équipe Québec au Championnat canadien junior d'haltérophilie.

La délégation québécoise d’haltérophilie a une fois de plus fait la preuve de sa supériorité sur les autres provinces canadiennes en remportant, dimanche, à Scarborough, la palme par équipes, tant chez les filles que chez les garçons, à l’occasion du Championnat canadien junior d’haltérophilie. Cinq membres du club maskoutain La Machine Rouge ont joué un rôle dans cette domination d’Équipe Québec.

Les haltérophiles Catherine Darsigny, Gabriel Rajotte et Tali Darsigny ont pris part à la compétition, tandis qu’Yvan Darsigny agissait à titre d’entraîneur de l’Équipe A (deux délégations de 10 leveurs ont fait le voyage) et que Michel Piétracupa en était le gérant.

Évoluant chez les 53 kg, Tali Darsigny, âgée de seulement 13 ans, était la plus jeune participante à l’événement. Celle qui avait pris l’habitude de rafler tout sur son passage n’a pas ralenti la cadence, obtenant la médaille d’or dans sa catégorie de poids, et le quatrième rang du tableau féminin, toutes classes confondues. Son lever de 68 kg à l’épaulé-jeté représentait un sommet personnel, tandis que son cumulatif de 152 kg a égalé son meilleur résultat.« Tenant compte de son âge, Tali est un phénomène. D’arriver à rivaliser, et même à se démarquer parmi des athlètes dont l’âge varie entre 14 à 17 ans (les années les plus représentées se situaient entre 1993 et 1997) est un bel accomplissement. Elle n’a pas été trop intimidée non plus à sa première participation à un Championnat canadien junior », raconte son père et instructeur, Yvan Darsigny.

Un sommet personnel pour Catherine

Sa cousine Catherine levait quant à elle chez les 63 kg. L’haltérophile de 17 ans, triple médaillée d’or aux derniers Jeux d’hiver du Québec, a offert une performance plus que satisfaisante, améliorant son meilleur cumulatif par quelques kilogrammes (67 kg à l’arraché et 86 kg à l’épaulé-jeté pour un total de 153 kg).

Ses efforts lui ont valu la médaille d’argent, un résultat que l’instructeur Darsigny a salué. En plus de battre sa marque personnelle, Catherine a aussi levé avec succès (tout comme Tali) les charges lors de cinq de ses six essais. De son côté, Gabriel Rajotte a pris la cinquième position chez les 77 kg. L’haltérophile maskoutain a levé 97 kg à l’épreuve de l’arraché et 120 kg à celle de l’épaulé-jeté, pour un combiné de 217 kg. Un total qui, bien qu’il ne soit pas désastreux, est inférieur au résultat souhaité.« Gabriel était déçu. Il serait le premier à admettre qu’il aurait pu faire mieux. S’il veut atteindre les standards canadiens lors de la prochaine qualification, il devra lever environ 10 kg de plus au cumulatif. Je suis convaincu qu’il va redoubler d’ardeur à l’entraînement pour y arriver. »

L’Ontario progresse

Si la délégation québécoise a remporté, comme c’est souvent le cas, la palme par équipes tant du côté féminin que masculin, Yvan Darsigny estime que l’hégémonie qu’exerce Équipe Québec sur les autres provinces depuis bon nombre d’années tire peut-être à sa fin.

« Historiquement, les Québécois ont toujours été dominants, mais l’équipe ontarienne s’est beaucoup améliorée depuis l’embauche d’un nouvel entraîneur-chef. On voit que l’Ontario commence à produire plus de jeunes haltérophiles talentueux », constate-t-il.À noter qu’aura lieu, ce samedi, au Collège Antoine-Girouard, la finale régionale des Jeux du Québec pour l’épreuve d’haltérophilie. Tous les haltérophiles du club La Machine Rouge prendront part à la compétition. Les sept meilleurs du groupe (âgés entre 13 et 17 ans) se rendront à L’Ancienne-Lorette afin de participer au Championnat juvénile du Québec, le 25 février.

image