2 février 2012
Développement et Paix rencontre Marie-Claude Morin
Par: Le Courrier
Une photo prise lors de la rencontre de Marie-Claude Morin, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot avec l'organisme Développement et paix.

Une photo prise lors de la rencontre de Marie-Claude Morin, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot avec l'organisme Développement et paix.

Des membres de l’organisation catholique canadienne pour le développement et la paix de Saint-Hyacinthe ont rencontré Marie-Claude Morin, députée NPD de Saint-Hyacinthe Bagot, afin de lui demander d’intervenir auprès du gouvernement conservateur à Ottawa pour qu’il appuie les paysans et paysannes du monde entier qui revendiquent une agriculture durable à petite échelle.

Des membres de l’organisation catholique canadienne pour le développement et la paix de Saint-Hyacinthe ont rencontré Marie-Claude Morin, députée NPD de Saint-Hyacinthe Bagot, afin de lui demander d’intervenir auprès du gouvernement conservateur à Ottawa pour qu’il appuie les paysans et paysannes du monde entier qui revendiquent une agriculture durable à petite échelle.

La production agricole industrielle est en partie responsable du réchauffement de la planète. Et ce sont les petits paysans des pays du Sud qui en subissent les plus lourdes conséquences. Pour Développement et Paix, les gouvernements tant du Nord que du Sud doivent accepter de financer l’agriculture à petite échelle et appuyer les programmes de réforme agraire dans les pays du Sud. Dans notre région, déjà plus de 300 personnes ont signé une carte d’action exprimant leur solidarité avec les petits agriculteurs qui réclament instamment la promotion de modèles agricoles qui leur permettront de nourrir leur communauté, de participer à la lutte contre les changements climatiques et ainsi améliorer leurs conditions de vie. Mme Morin s’est montrée très ouverte et très engagée à intervenir dans ce sens auprès du gouvernement conservateur. Les membres de l’organisation la remercie pour le soutien qu’elle apporte à leur organisme ainsi qu’aux petits agriculteurs de la planète dont ils sont le porte-parole. On peut signer cette carte via le site Internet de l’organisme au www.devp.orgwww.devp.org

image