Divers
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageDiversimageimage
Dix événements marquants de 2014 dans l’actualité maskoutaineNos bons coups en vracL’ADQ déloge le PQDes horodateurs qui dérangentUne vente qui ne règle rien Des fermetures en rafaleUne campagne choc qui choqueUne coupe de ruban n’attend plus l’autreL’austérité ébranle nos structuresLe développement économique revu et corrigéL’annus horribilis des DG
1 janvier 2015

Dix événements marquants de 2014 dans l’actualité maskoutaineNos bons coups en vracL’ADQ déloge le PQDes horodateurs qui dérangentUne vente qui ne règle rien Des fermetures en rafaleUne campagne choc qui choqueUne coupe de ruban n’attend plus l’autreL’austérité ébranle nos structuresLe développement économique revu et corrigéL’annus horribilis des DG

Photothèque | Le Courrier © De façon volontaire ou pas, nombre de nos directeurs généraux d’organismes ou d’institutions ont quitté leurs fonctions en 2014. Sylvain Laliberté a donné le ton en étant remercié de Tourisme Saint-Hyacinthe, puis Mario De Tilly a démissionné du CLD et de la Cité de la biotechnologie pour un monde qu’il croyait meilleur à Longueuil. Le directeur général de la Chambre de commerce et de l’Industrie, Serge Gélinas, a aussi pris le bord de Chambly, puis Nathalie Laberge a
Incroyable, mais vrai, le développement économique régional ne sera plus jamais ce qu’il était. Les compressions économiques imposées par Québec ont eu raison du CLD Les Maskoutains. L’organisme sera intégré à la MRC en 2015. La Ville de Saint-Hyacinthe a elle aussi décidé de ruer dans les structures en forçant le mariage de raison entre Tourisme Saint-Hyacinthe, la Corporation de développement économique et la Cité de la Biotechnologie. Le but de cette opération est entre autres de reprendre un
Photothèque | Le Courrier © Pour promouvoir son image de marque, la grande région de Saint-Hyacinthe a accouché d’une campagne publicitaire audacieuse et controversée dotée d’un budget de 1,2 M$. Les qualificatifs à double sens de cette campagne, tout comme son coût, n’ont pas fait l’unanimité dans le milieu. Pire, cette campagne est désormais un élément de mesure qui revient hanter les élus. Exemple : la Ville de Saint-Hyacinthe n’a pas les moyens de supporter les organismes communautaires en r
La politique d’austérité associée au gouvernement de Philippe Couillard pour redresser les finances publiques a des effets considérables dans tous les secteurs et la santé et l’éducation ne sont pas épargnés. Le Centre de santé et ses services sociaux Richelieu-Yamaska pourrait sortir transformé (pour ne pas dire autre chose) du projet de Loi 10 du ministre Barrette. De son côté, il est acquis que les commissions scolaires de Saint-Hyacinthe et de Sorel-Tracy devront apprendre à cohabiter en 201
Année faste du côté des immobilisations à Saint-Hyacinthe. Coup sur coup, la Ville a inauguré son centre multisports et son centre culturel. L’automne dernier, le maire Claude Corbeil avait aussi coupé le ruban officiel lors de l’ouverture des trois glaces privées de l’aréna Isatis Sport Saint-Hyacinthe. Saint-Hyacinthe s’est aussi enrichie d’un nouveau terrain de football et de soccer synthétique, aménagé derrière le Cégep de Saint-Hyacinthe, au cours de la dernière année. En 2015, ce sera plut
Photothèque | Le Courrier © Au niveau économique, l’année 2014 a été marquée par des fermetures de commerces et d’entreprises significatives. On retiendra entre autres les faillites de Perfecta Plywood et de CEIT qui ont fait quelque 80 chômeurs. On a aussi assisté à la fermeture du Club de golf La Providence et de nombreux restaurants à Saint-Hyacinthe, dont la Brasserie Maska, Pizza Hut, Steak Frites Saint-Paul et Pizzaria Stratos. Dans le secteur nord, les secteurs de la restauration et du co
Tous les espoirs étaient permis lorsque LE COURRIER a annoncé, en mars dernier, la vente de l’Hôtel des Seigneurs et du centre de congrès à Marc Bibeau, propriétaire des centres d’achat Beauward et des Galeries St-Hyacinthe. Force est d’admettre que cette transaction n’a encore rien généré de bon. On attend toujours une relance du tourisme d’affaires, même si la Ville de Saint-Hyacinthe a annoncé en fin d’année qu’elle était prête à investir 10 M$ dans une telle opération. Heureusement, la Socié
Photothèque | Le Courrier © L’élection provinciale du 7 avril a reporté les libéraux au pouvoir à Québec. Dans le comté de Saint-Hyacinthe, la candidate de la Coalition Avenir Québec, Chantal Soucy, a réussi à déloger le député péquiste sortant, Émilien Pelletier, par une majorité de 1 222 voix. Un exploit digne de mention si on considère qu’elle n’avait pas la plus grosse équipe qui soit et qu’elle avait été parachutée dans le comté. En 2015, l’année donnera lieu à une élection générale sur la
Le remplacement des vieux parcomètres à Saint-Hyacinthe par des horodateurs à la fine pointe de la technologie a fait grand bruit à Saint-Hyacinthe et tout particulièrement au centre-ville. Les protestations ont eu un succès mitigé. La contestation s’est d’ailleurs étendue sur la rue Sainte-Anne et un peu plus au nord, avec l’annonce de la phase II. Cette dernière sera déployée en tout début d’année 2015. Photothèque | Le Courrier ©
Pour conclure ce bilan sur une note positive, nous avons relevé deux dossiers qui ont permis à la Ville de Saint-Hyaicnthe de faire parler d’elle positivement sur la scène nationale au cours de la dernière année. Avec la biométhanisation, la Ville de Saint-Hyacinthe s’impose désormais comme une puissance et une référence québécoise dans ce domaine. Nombre de médias ont salué notre esprit d’innovation. Même constat au niveau culturel, alors que la Maison Casavant a livré le Grand Orgue Pierre-Béi
Pour conclure ce bilan sur une note positive, nous avons relevé deux dossiers qui ont permis à la Ville de Saint-Hyaicnthe de faire parler d’elle positivement sur la scène nationale au cours de la dernière année. Avec la biométhanisation, la Ville de Saint-Hyacinthe s’impose désormais comme une puissance et une référence québécoise dans ce domaine. Nombre de médias ont salué notre esprit d’innovation. Même constat au niveau culturel, alors que la Maison Casavant a livré le Grand Orgue Pierre-Béi
Au moment de tourner la page sur l’année 2014, Le Courrier vous propose un palmarès des 10 événements marquants qui ont meublé nos pages au cours des 12 derniers mois. En espérant que le meilleur soit à venir pour 2015!
image


Nom
Résidentiel
Commercial
Lieu