La Montérégie a connu une bonne saison touristique | Le Courrier
Divers
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageDiversimageimage
La Montérégie a connu une bonne saison touristique
1 janvier 2015

La Montérégie a connu une bonne saison touristique

L’Expo de Saint-Hyacinthe a attiré près de 200 000 visiteurs du 24 juillet au 3 août. Photo Robert Gosselin | Le Courrier
Tourisme Montérégie se dit satisfaite de la saison estivale en Montérégie, particulièrement au niveau de l’hébergement.

L’été en Montérégie a été marqué par des fluctuations importantes dans son parc hôtelier qui compte 4 500 unités d’hébergement.

« Le mois de mai a été excellent avec une hausse de 12 % par rapport à 2013. Les mois de juin et juillet ont eux aussi été hausse de 8 % et de 6,5 % et les prévisions pour le mois d’août semblent très favorables. Rappelons que la fermeture de l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe en 2013 avait particulièrement affecté la performance de la région », explique Josée Julien, directrice générale de Tourisme Montérégie.

Attraits touristiques

En ce qui concerne les attraits et produits touristiques de la région dont la fréquentation dépend beaucoup des marchés des clientèles excursionnistes, la saison estivale a été variable. Les mois de juin et juillet ont été à oublier avec des résultats faibles et moyens au niveau de l’achalandage chez les intervenants touristiques.

Les mois d’août et septembre ont été les meilleurs avec une température chaude et ensoleillée, ce qui a aidé plusieurs intervenants qui se dirigeaient vers une saison estivale décevante jusque là.

Événements

Du côté des événements, notons que l’Expo de Saint-Hyacinthe a attiré près de 200 000 visiteurs, tout comme le Festival de la Gibelotte de Sorel-Tracy. Les chiffres sont très semblables aux éditions précédentes, ce qui est encourageant.

Au niveau de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-

Richelieu, malheureusement, dame nature ne s’est pas présentée en offrant seulement cinq envolées de montgolfières sur une possibilité de 18.

Agrotourisme

L’été a été bon entre autres pour la plupart des vignobles de la Route des vins de la Montérégie.

Rappelons que Tourisme Montérégie a innové cette année en offrant des propositions de séjours sur la Route des vins de la Montérégie. Les visiteurs peuvent se choisir un des trois itinéraires de deux ou trois journées sur la Route des vins de la Montérégie. En plus de la visite des vignobles, des activités complémentaires et des suggestions d’hébergements sont offertes pour agrémenter les escapades.

Musées de la Montérégie

Les activités intérieures (musées, centres d’interprétation, etc.) connaissent toutefois une légère baisse d’achalandage pour certains et une année exceptionnelle pour d’autres. La canicule limite la pratique de certaines activités de plein air, notamment auprès des clientèles familiales qui préfèrent davantage les activités nautiques.

L’information touristique

Près de 132 000 brochures sur la région ont été distribuées par Tourisme Montérégie pour faire la promotion de toutes les activités estivales à faire dans la région. Le cyclotourisme et le guide touristique de la Montérégie sont les outils les plus populaires.

Les visites sur le site Internet de Tourisme Montérégie du mois de mai à septembre ont augmenté de 15 % passant de 182 000 visites à 209 000 visites uniques. Les sites thématiques sur le cyclotourisme, les escapades estivales, la Route des vins de la Montérégie et la Route des cidres sont également tous en hausse.

La populaire page Facebook de Tourisme Montérégie a également été très populaire cet été avec une hausse significative de ses abonnés. C’est maintenant plus de 33 200 adeptes qui reçoivent de l’information quotidienne sur la région, en plus de pouvoir participer à de nombreux concours permettant de visiter la région.

Selon Josée Julien, les résultats de la région sont directement reliés à de bonnes stratégies marketing (imprimés, web, affichage, radio, etc.) ainsi qu’à des approches de mise en marché par produits spécifiques.

« Les marchés touristiques sont difficiles et il est de moins en moins évident pour une entreprise de se démarquer. Les performances sont très variables dans chacun des secteurs d’activités touristiques et les entrepreneurs doivent constamment investir et se tenir à jour pour répondre aux besoins précis des clientèles », mentionne Mme Julien.

image