14 septembre 2017
2175, Girouard Ouest
Emprunt confirmé de 9,7 M$
Par: Benoît Lapierre
Le conseil municipal de la Ville de Saint-Hyacinthe a adopté le règlement d’emprunt de 9,7 M$ qui permettra l’achat de l’immeuble où loge la Fédération des caisses Desjardins afin d’y déménager la bibliothèque T.-A-St-Germain.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le conseil municipal de la Ville de Saint-Hyacinthe a adopté le règlement d’emprunt de 9,7 M$ qui permettra l’achat de l’immeuble où loge la Fédération des caisses Desjardins afin d’y déménager la bibliothèque T.-A-St-Germain. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le conseil municipal a adopté le 5 septembre un règlement d’emprunt de 9,7 M$ qui vient concrétiser l’achat de l’édifice du 2175, rue Girouard Ouest, où la Ville prévoit reloger la bibliothèque T.-A.-St-Germain, du 2720 rue Dessaulles.

Devenu la propriété de Développement Gestcop en 2008, le grand bâtiment vitré situé à l’angle de la rue Girouard Ouest et de l’aventure Bourdages Nord, en bordure de la rivière Yamaska, était occupé par le bureau régional Richelieu-Yamaska de la Fédération des caisses Desjardins du Québec depuis sa construction, en 1987.

L’emprunt de 9,7 M$ couvre le prix d’acquisition de 8,7 M$, auquel s’ajoute une somme de 1 M$ que le vendeur doit consacrer à des travaux de consolidation de la structure. Un montant résiduel de 1 M$ sera dépensé en honoraires et en études ultérieures liées au projet de bibliothèque. 

Par cette acquisition, la Ville franchit une étape importante vers la création du « Pôle culturel maskoutain », le concept qu’elle propose comme solution de rechange à la construction d’un Complexe culturel maskoutain (CCM) au centre-ville. Le projet CCM avait été imaginé par ses auteurs pour que soit réunis sous un même toit, près de la rivière, la bibliothèque T.-A.-St-Germain, le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe et Expression, centre d’exposition de Saint-Hyacinthe. Maintenant que le sort de la bibliothèque paraît scellé, la Ville pourrait faire l’acquisition de l’église Notre-Dame-du-Rosaire pour y loger Expression et le musée d’histoire régional. 

Quant au Centre d’histoire, trop à l’étroit au Séminaire de Saint-Hyacinthe, il pourrait se retrouver au monastère du Précieux-Sang, qui est déjà la propriété de la Ville de Saint-Hyacinthe. La rue Girouard Ouest deviendrait ainsi le lien entre les trois nouveaux éléments du pôle culturel du centre-ville. 

image