25 décembre 2014
Saint-Hyacinthe
Entorse au virage vert
Par: Benoît Lapierre
Il n’est pas facile de comprendre, d’appliquer et de négocier le virage vert de la Ville de Saint-Hyacinthe en ce qui concerne le déneigement des rues. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Il n’est pas facile de comprendre, d’appliquer et de négocier le virage vert de la Ville de Saint-Hyacinthe en ce qui concerne le déneigement des rues. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a dérogé la semaine dernière à sa nouvelle politique sur le déneigement – fin de l’épandage de sels et d’abrasifs dans les rues secondaires – le temps d’un bon nettoyage des rues demeurées enneigées.

Elle a émis un communiqué mercredi en fin de journée annonçant qu’une opération de déneigement visant toutes les rues résidentielles se déroulerait dans la nuit de mercredi à jeudi (17 et 18 décembre).

« À la suite des précipitations de la semaine dernière (7 au 13 décembre) et du temps doux qui a suivi, la neige compactée sur les chaussées des rues résidentielles rend la circulation automobile de plus en plus difficile à Saint-Hyacinthe », pouvait-on lire en préambule.

Après le passage des chasse-neige, du sel de déglaçage devait être saupoudré dans toutes les rues visitées. « Cela devrait permettre de ramener à peu près tout le réseau routier à une surface asphaltée tout juste avant la baisse de température annoncée pour la nuit de jeudi à vendredi. La Ville souhaite ainsi offrir un réseau routier confortable et plus adéquat pour la période des Fêtes qui approche », concluait la municipalité dans son message.

À la séance du conseil du 15 décembre, le maire Claude Corbeil a avoué qu’il avait été déçu du déneigement sur l’ensemble du réseau après les premières grosses précipitations de la saison. « Je me suis fait interpeller beaucoup (au sujet du déneigement). À la première tempête, on a raté notre coup, mais la prochaine fois, on sera prêt », a-t-il laissé tomber.

Invité à préciser sa pensée, le maire Corbeil a indiqué au COURRIER qu’au moment de la mise en place de la nouvelle politique, il s’est produit un malentendu quant à son application. « Au niveau du message, on a été mal compris. Mais là, nos gens se sont parlés et on devrait être meilleurs les prochaines fois », a-t-il dit, sans entrer dans les détails.

image