26 janvier 2012
Et apr��s, le silence?
Par: Martin Bourassa

Les funérailles de Diane Grégoire seront célébrées à 10 h 30 samedi à l’église de Sainte-Rosalie. Il y aura sur place les enfants, la famille, les proches, des curieux, des journalistes, des photographes, des cameramans, l’hélicoptère TVA et Denis Lévesque en direct, du haut d’une montgolfière en forme de canard.

Les funérailles de Diane Grégoire seront célébrées à 10 h 30 samedi à l’église de Sainte-Rosalie. Il y aura sur place les enfants, la famille, les proches, des curieux, des journalistes, des photographes, des cameramans, l’hélicoptère TVA et Denis Lévesque en direct, du haut d’une montgolfière en forme de canard.

Je niaise bien entendu, la montgolfière sera en forme de lapin!Tout ça pour dire que les funérailles que les enfants de Diane Grégoire souhaitent célébrer dans le respect et l’intimité ne le seront pas tellement je pense.Le cirque médiatique sera en ville pour une dernière petite tournée. Pour capter quoi et au bénéfice de qui? Ne répondez pas tous ensemble à cette question.Ceux qui pensent que ce sera pour les enfants un dernier difficile moment à passer sont dans l’erreur. Restera ensuite les funérailles de leur père, qui devraient cependant être moins courues. Quoiqu’il ne faut jamais douter de l’efficacité de l’hélicoptère TVA.Et après, le silence? Oui et non. Si les enfants voudront sans doute passer rapidement à autre chose et se faire une vie loin des projecteurs, ceux-ci risquent de revenir les éblouir de temps à autre. Au détour d’un anniversaire, d’une disparition mystérieuse, de la sortie d’un livre ou de la préparation d’une émission spéciale.C’est malheureux, mais il y a trop d’éléments croustillants, spectaculaires ou en suspens pour que cette affaire se termine samedi avec les funérailles.Il y a amplement de matière pour faire une bonne émission d’un Tueur si proche, de police scientifique ou autre dégoulinante émission du genre qui meublent la grille du Canal D. On verra des reconstitutions avant longtemps. À partir de faits réels ou de fabulations, il faudra voir. C’est bête à dire, mais il y a un public friand de ces histoires tordues. Vous n’imaginez pas à quel point. Et après les funérailles, le silence?Vous voulez rire? The show must go on…

M.B.

image