31 janvier 2019
Et toi, quel souvenir veux-tu laisser à tes camarades?
Par: Le Courrier

L’intimidation est une plaie qui a toujours existé et qui, malheureusement, perdurera encore et encore. Il y a quelque temps, je jasais avec un jeune garçon qui avait déjà intimidé un de ses camarades de classe et c’est alors que je lui ai dit : « Tu sais, mon homme, André, il est vieux, mais je me souviens encore de ceux qui n’étaient pas gentils à l’école même s’il y a de cela bien longtemps. »

Alors, je lui ai posé cette question : « Quand tu seras grand, quel souvenir de toi veux-tu laisser à tes camarades? » Instantanément, le petit homme de 7 ans me répondit : « Je ne le ferai plus, André. »

Cette simple question a fait en sorte que cet enfant n’a pas eu à réfléchir bien longtemps pour comprendre qu’il voulait laisser un bon souvenir de lui à ses camarades ainsi qu’à tous ceux qu’il aurait à côtoyer dans sa vie.

Pour en avoir discuté avec plusieurs personnes, certains et certaines m’ont raconté que d’avoir eu à subir de l’intimidation à répétition les avait amenés à se refermer sur eux-mêmes et d’autres, à consommer de la drogue et/ou de l’alcool afin de geler leur détresse et leurs souffrances. Quelques-uns m’ont même confié avoir songé au suicide, et ce, à un âge auquel on devrait seulement penser à s’amuser et à découvrir la vie…

Alors, que ce soit en milieu de travail ou dans nos écoles, il suffirait d’installer quelques affiches à des endroits stratégiques sur lesquelles on pourrait lire cette simple question qui porte à réflexion et qui s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants pour espérer faire une différence : « Et toi, quel souvenir veux-tu laisser à tes camarades? »

André Ménard,
Saint-Hyacinthe

image