10 janvier 2019
Ford Edge ST : sportif et utilitaire
Par: Marc Bouchard

Photo Ford Canada

Il arrive parfois que le mot « sport », dans « véhicule utilitaire sport », n’ait qu’une dimension symbolique, ledit véhicule offrant confort et espace, mais pas nécessairement le petit côté sportif que l’on espérait. Avec le Ford Edge ST 2019, sachez que le terme est très bien choisi. Celui qui remplace d’ailleurs la version Sport au sein de la famille affiche un dynamisme peu commun avec ce genre de multisegment, même si on en aurait souhaité un peu plus.

Ne vous en prenez pas à moi, c’est de la faute à Ford. C’est eux qui nous ont habitués à l’usage des termes ST pour des véhicules de haute performance. La Fiesta et la Focus ST, par exemple, étaient de véritables petites bombes aux qualités indéniables de conduite. S’il est vrai que le Edge ST tend un peu plus dans cette direction, il lui manque encore un peu de muscle pour réellement prétendre au titre.

Pour offrir cette performance, le Ford Edge ST, le premier utilitaire à arborer cette signature, utilise un moteur V6 2,7 litres Ecoboost que les amateurs connaissent puisqu’il est celui que l’on retrouvait aussi sous le capot de la défunte version Sport. Attention cependant, cette nouvelle mouture profite d’un peu de vitamines supplémentaires, et les modifications apportées lui permettent d’atteindre 335 chevaux et 380 livres-pied de couple, une hausse marquée (respectivement 20 chevaux et 30 livres-pied) par rapport à la version précédente.

Menant cette puissance aux roues, on retrouve une boîte automatique 8 vitesses offrant un ratio plus court, ce qui contribue à rendre les changements de rapport plus rapides et surtout mieux adaptés. La transmission permet donc une conduite plus nerveuse, sans trop de compromis face au moteur. Évidemment, le rouage intégral est de série, ce qui rejoint aussi la notion utilitaire du véhicule.

La conduite dynamique exige aussi des suspensions améliorées, qui sont 20 % plus rigides que les anciennes, les barres antiroulis sont aussi plus solides, et les freins profitent de disques de 345 mm, de quoi stopper un cheval (ou 335 chevaux) au galop en quelques mètres à peine. Il faut dire que notre véhicule d’essai était doté du système de freinage de performance optionnel du Ford Edge.

Habitacle soigné

Dans la cabine, il faut bien l’avouer, les passagers sont choyés. L’espace est abondant (le même que dans tous les Edge, faut-il le préciser), la qualité de finition est sans reproche et même le système Sync3 apparaît comme un élément positif, malgré une interface pas toujours facile. On finit cependant par s’y retrouver aisément et par profiter des multiples fonctions du système, incluant les commandes vocales efficaces.

Le système audio et le nouveau design de console centrale (qui remplace le levier de transmission par une molette de sélection) donnent aussi un aspect plus moderne à l’ensemble.

Enfin, question sécurité, le Ford Edge ST n’est pas en reste, optant pour le Ford CoPilot 360 de série, ce qui lui ajoute une longue liste d’aides à la conduite : assistance précollision avec détection des piétons et freinage automatique, alerte de collision avant et assistance au freinage dynamique, alerte d’angle mort et alerte de trafic transversal arrière, assistance au départ actif de voie, feux de route automatiques et caméra de recul dotée d’un lave-glace. Parmi les autres types d’assistance au conducteur, citons le freinage après collision et l’aide au démarrage en côte. Les aides à la conduite disponibles incluent l’aide à la direction évasive, qui aide à éviter une collision en améliorant la direction lorsqu’on effectue des manœuvres évasives, et le régulateur de vitesse adaptatif stop-and-go, associé au centrage actif de la voie. Bref, rouler en Edge ST, c’est aussi rouler en sécurité.

Trois semaines

C’est un rare essai de presque trois semaines que j’ai pu effectuer avec le Ford Edge ST, temps des fêtes oblige. Un long délai qui m’a permis d’apprécier le confort et la solidité de la machine, les accélérations vives et nerveuses et le plaisir de conduite, malgré quelques lourdeurs de la direction.

Il m’a aussi permis de vérifier la consommation, en moyenne 12 l aux 100 km, de voir que les pneus laissaient percer un bruit de roulement fortement présent sur autoroute, mais que dans l’ensemble, le Edge ST est un utilitaire qui en offre vraiment plus. Mais ça ne va pas sans compromis.

image