1 novembre 2018
Hockey mineur : tous des Mousquetaires
Par: Maxime Prévost Durand
L’AHMSH a dévoilé récemment son tout nouveau logo, celui des Mousquetaires, que porte dorénavant chacune de ses équipes. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’AHMSH a dévoilé récemment son tout nouveau logo, celui des Mousquetaires, que porte dorénavant chacune de ses équipes. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Fini les Riverains, les Gaulois, les Maskas et les Cascades, ils sont tous des Mousquetaires. La nouvelle saison de hockey a été lancée sous le signe du changement dans la région maskoutaine, alors que l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe a dévoilé sa toute nouvelle identité dans le cadre d’une grande journée de célébrations.

À compter de cette saison, toutes les équipes de hockey portent donc le même nom à Saint-Hyacinthe, qu’elles soient de niveau élite ou simple lettre. Un tout nouveau logo a même été conçu pour accompagner ce changement important, qui vise à accentuer le sentiment d’appartenance des joueurs envers l’association maskoutaine.

« Avant, les jeunes se promenaient avec des gilets de Gaulois, de Cascades ou de Riverains. C’était difficile d’aller chercher une identité. On voulait avoir une image de marque à laquelle les jeunes peuvent s’identifier et qu’ils soient fiers de s’identifier à l’association », a soutenu le président de l’AHMSH, Francis Morin.

Pour cette première année sous l’appellation des Mousquetaires, les équipes d’une même catégorie sont identifiées par des chiffres pour les différencier (Mousquetaires 1, Mousquetaires 2, etc.). La formule pourrait toutefois être modifiée dans le futur. « C’était plus simple de procéder comme ça pour cette saison, mais on est ouvert à des changements l’an prochain, comme de joindre le nom de commanditaires aux équipes », a ajouté M. Morin.

L’AHMSH compte dans ses rangs un total de 980 joueurs cette année, s’approchant un peu plus du chiffre magique des 1 000 joueurs. Ceux-ci sont regroupés à travers 70 équipes, une hausse par rapport à l’an dernier, a fait remarquer son président.

« Ce que je trouve intéressant de voir, c’est que dans une catégorie comme le bantam où on avait six équipes l’an dernier, on en compte huit cette année. Il y avait souvent une cassure après le pee-wee par les années passées, ce qu’on ne voit pas cette saison. C’est très positif pour nous », a-t-il souligné.

L’AHMSH reprend la cantine

En plus de dévoiler une nouvelle identité, l’AHMSH s’occupe depuis cet automne de la cantine du Stade L.-P.-Gaucher. La personne qui était responsable de ce volet de l’aréna a dû partir pour des raisons de santé et celle-ci a offert à l’association de la reprendre, a indiqué Francis Morin.

L’AHMSH a profité de l’occasion pour ajouter un volet plus santé au menu avec des sandwichs notamment, en plus d’offrir du café de marque et de meilleure qualité. Depuis le début de la saison, la cantine est ouverte chaque vendredi soir, de même que toute la journée les samedis et les dimanches.

Il s’agit pour l’AHMSH d’une source de revenus supplémentaires et d’un moyen d’éviter des hausses de coûts aux parents. « Ça fait deux ans que l’association a des déficits. En reprenant la cantine, ça va nous permettre, on l’espère, de revenir à un bon niveau et de garder nos coûts d’inscriptions le plus bas possible », a expliqué M. Morin.

image