15 novembre 2018
Championnat du monde de gymnastique par groupe d’âge
Jean-Philippe Camirand réalise un rêve
Par: Maxime Prévost Durand
Jean-Philippe Camirand (tumbling) prend part pour la première fois de sa carrière au Championnat du monde de gymnastique par groupe d’âge, qui se tient en Russie actuellement.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Jean-Philippe Camirand (tumbling) prend part pour la première fois de sa carrière au Championnat du monde de gymnastique par groupe d’âge, qui se tient en Russie actuellement. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le Maskoutain Jean-Philippe Camirand réalise un rêve. Environ 17 ans après avoir commencé la gymnastique, le jeune homme de 21 ans prend part pour la première fois de sa carrière au Championnat du monde par groupe d’âge, qui se tient présentement à Saint-Pétersbourg, en Russie, où il représente le Canada en tumbling.

Plus tôt cet été, son résultat au championnat canadien, une 1re place dans sa catégorie, lui a permis d’obtenir sa qualification. Dire qu’il y a à peine un an, il était passé près de dire adieu à la gymnastique.

« La saison dernière, je m’étais dit que j’arrêtais, a confié Jean-Philippe, rencontré par LE COURRIER quelques jours avant son départ vers la Russie. Mais j’étais passé très proche de me qualifier [pour le Championnat du monde], alors j’ai décidé de continuer une saison de plus. »

Une décision qu’il ne regrette pas du tout.

Même s’il est un habitué des compétitions provinciales et nationales depuis bon nombre d’années, ce sera seulement la troisième fois que le Maskoutain participera à une compétition hors Canada. À ce titre, il avait pris part à des épreuves disputées aux États-Unis et en Colombie, dont le championnat panaméricain.

En se rendant en Russie, Jean-Philippe Camirand deviendra le premier membre du club Gymnaska-Voltigeurs à participer à un championnat mondial en plus de 10 ans. Mélanie Pietroniro-Savoie, en trampoline, serait la dernière à avoir atteint ce niveau, selon les informations qu’on nous a transmises.

Là-bas, le Maskoutain sera l’unique représentant du Québec en tumbling dans son groupe d’âge, chez les 17 à 21 ans. Seulement deux autres Canadiens feront partie des 35 athlètes en compétition dans cette catégorie.

Au niveau du classement, Jean-Philippe ne veut pas se faire de trop grandes attentes. « Je n’ai aucune idée de ce que sera le calibre, avoue-t-il. Je me concentre surtout sur le fait de bien compléter mes routines et, si j’y arrive, j’aurai réussi. »

Cela dit, il n’est pas question de faire les choses à moitié pour le représentant de Gymnaska-Voltigeurs. Il présentera à ce rendez-vous la routine la plus difficile de sa carrière. « Je vais essayer quelque chose de nouveau dans ma première routine, ce qui ajoute un niveau de difficulté. Ce sera la même routine que j’ai présentée au championnat canadien, mais je modifie les deux derniers éléments. Ça rapporte plus de points si c’est bien exécuté, a-t-il souligné en entrevue. J’avais comme objectif de la faire au championnat canadien, mais je n’étais pas encore assez prêt. »

À quelques jours du départ, Jean-Philippe Camirand avouait être quelque peu nerveux considérant l’ampleur du rendez-vous. Mais il comptait profiter de chaque instant de ce Championnat du monde. « Je n’ai vraiment plus rien à perdre. Je vais là-bas pour profiter de l’expérience, alors je veux faire du mieux que je peux. »

Les épreuves de tumbling du Championnat du monde par groupe d’âge débutent aujourd’hui et se poursuivent jusqu’au 18 novembre.

image