2 février 2012
Kia Rio 2012, vraiment?
Par: Marc Bouchard

Rien à voir avec l’ancienne. Peut-être un peu parce que le nom est resté et que l’avant se ressemble légèrement, sinon je ne vois rien… « Kia nouvelle génération » fait encore des siennes avec la transformation radicale d’un de ses modèles. Cette sous-compacte cinq portes, ne passera pas dans l’ombre. Son nom? Kia Rio5 2012!

« Simplicity of the Straight Line »

La catégorie des sous-compactes doit encore faire face à un nouveau joueur. Comme un dé, on peut la retourner maintes et maintes fois et la découvrir encore sous un autre angle. Jeune, mais pas trop, sportive, déterminée, élégante, athlétique et fonctionnelle… chaque petit morceau de la Rio peut accommoder quelqu’un. Et c’est un peu ce que désiraient les dirigeants de Kia avec cette dernière; offrir un mélange « éco-techno-design» qui saura plaire aux gens.

Issues de la philosophie de design « Simplicity of the Straight Line », ses lignes attrape-l’oeil comme on les appelle, amènent un vent de fraîcheur et de dynamisme. Adieu à la moulure monotone traversant droitement les portières et bienvenue aux lignes annulées et aux moulures latérales sculptées et profondes. Le parechoc avant a reçu un coup d’éclat avec une large prise d’air (son petit côté musclé), une calandre amincie (nouvelle signature de Kia) et intégrant au passage les phares longilignes et très design. J’adore l’arrière avec la forme ronde de la fenêtre et ses phares moulés à la carrosserie qui s’élargit tranquillement vers le bas. Et un aileron, c’est toujours gagnant. Puis, les roues sont de 15 pouces en acier jusqu’à 17 pouces en alliage selon la version (LX, LX +, LX ECO, EX et EX Luxe). En comparaison avec l’ancien modèle, l’empattement est plus long donc plus d’espace pour les passagers. La plateforme a aussi été allongée et élargie; en fait, c’est la même que la nouvelle Hyundai Accent.

Équipement au pluriel

Moderne, de bon goût et dorénavant plus spacieux, l’habitacle de la Rio est bien pensé et offre toutes les commodités nécessaires. Et les matériaux sont de bonne qualité. Le segment des sous-compactes a définitivement beaucoup à offrir maintenant.

Pour une version de base à 14 095 $, la version LX est agréablement équipée. Le système audio possède la radio satellite/MP3 avec les commandes montées au volant, port USB et AUX, verrouillage électrique des portes et rétroviseurs chauffants électriques. À notre grande surprise, la climatisation et le régulateur de vitesse n’y sont pas. Les sièges, en tissu, sont réglables de six façons (conducteur seulement), mais je dois dire que leur confort ne m’a pas charmé. Les versions LX+ (15 595 $), EX (16 995 $) et EX Luxe (20 795 $) se partagent des éléments tels sièges en cuir chauffants, système mains libres Bluetooth avec commandes montées au volant, toit ouvrant, volant chauffant, démarrage par bouton-poussoir, essuie-glaces avec détecteur de pluie, etc. Sans oublier le système d’infodivertissement UVO avec caméra de recul (EX). Malheureusement, UVO n’est pas compatible avec le système de navigation; c’est soit l’un ou l’autre. Il est à parier que ce sera possible dans un futur rapproché. Le LX Eco (17 695 $) a un système de veille très intéressant nommé ISG (Idle Stop and Go). À 5 km/h ou moins, à des feux de circulation ou dans un embouteillage par exemple, l’ISG coupe le moteur et aussitôt le frein relâché, redémarre automatiquement. Cette technologie aide à l’économie de carburant et à la réduction d’émissions. Une presque première dans cette catégorie qui devrait, selon moi, se retrouver dans la majorité des véhicules. Voyons ce que les consommateurs en pensent…

Économique

En nouveauté, la Rio5 est dotée d’un moteur 1,6 L. à quatre cylindres GDI (injection directe de carburant) ayant comme caractéristique d’améliorer la puissance et l’économie d’essence. Plus puissante que ses collègues certes, 138 chevaux l’animent, elle a un couple de 123 lb-pi et est jumelée à une transmission de six rapports, mode manuel de série ou automatique avec embrayage Steptronic en option. Toutefois, quelques chevaux de plus feraient aussi l’affaire.

À bonne vitesse, un léger manque de puissance se fait sentir en accélération ou dans une montée, que ce soit en mode manuel ou automatique. Mais en général, sa conduite reste très agréable et on adore sa petite consommation de 6,6 L/100 km en ville et 4,9 L/100 km sur la route. Bref, ce sera la nouvelle vedette et elle n’a rien à envier aux autres véhicules de la même catégorie. Au Canada, les Rio à hayon 5 portes arriveront chez les concessionnaires en octobre et vers le mois de novembre, ce sera au tour de la Rio berline. (Merci à Marie-Ève Côté)

Pour :

– Design – Consommation d’essence – Qualité des matériaux

Contre :

– Air climatisé et régulateur de vitesse absents sur le modèle de base – Si UVO, pas de système de navigation – Rapports de vitesse mal étagés

Kia Rio 5 portes 2012 Moteur : L4 1.6L DACT 16 soupapes Puissance (ch@tr/min) : 138 @ 6300 Couple ( lb.pi@tr/min ) : 123 @ 4850 Transmission : Automatique à 6 rapports Échelle de prix : 14 095 $ à 20 795 $ Consommation affichée : 6,6 L/100 km en ville; 4,9 L/100 km sur la route

image