26 octobre 2017
Élections municipales
La Chambre annule son débat faute de participants
Par: Le Courrier
En 2013, le débat entre les candidats à la mairie de Saint-Hyacinthe - Gaston Vachon, Claude Corbeil et Pierre Rhéaume - avait réuni une centaine de personnes au Club de golf de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

En 2013, le débat entre les candidats à la mairie de Saint-Hyacinthe - Gaston Vachon, Claude Corbeil et Pierre Rhéaume - avait réuni une centaine de personnes au Club de golf de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Faute d’obtenir un nombre suffisant de participants, la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe a décidé d’annuler vendredi dernier un débat électoral entre les deux prétendants à la mairie que l’organisme prévoyait organiser. 

Ce débat qui aurait opposé le maire sortant Claude Corbeil à la candidate Chantal Goulet devait se tenir le mardi 24 octobre de 12 h à 14 h au Centre BMO.
Le coût d’inscription qui incluait une boîte à lunch avait été fixé à 30 $ pour les membres de la Chambre et à 40 $ pour les non-membres.
« Je me vois dans l’obligation d’annuler le débat des candidats. Il n’y a que 39 inscriptions et nous ne couvrons pas nos frais. À la Chambre de commerce, nous devons gérer serré et c’est mon devoir d’éviter un déficit. Alors, c’est ma décision », écrit Pierre Rhéaume, directeur général de la Chambre, dans un courriel envoyé vendredi aux médias locaux.
Selon ce dernier, au moins 70 inscriptions étaient nécessaires pour couvrir les frais d’organisation. Le coût de location de la salle était de 500 $, la sonorisation représentait une dépense de 1200 $ et chaque repas un déboursé de 18 $.
Au départ, M. Rhéaume s’était porté volontaire pour animer ce débat. Puis celui-ci s’était ravisé invoquant des raisons de santé.
Commentaires des candidats
Après l’annonce de cette annulation, LE COURRIER a recueilli à chaud les commentaires des deux candidats.
« Je trouve cela vraiment dommage. Je ne comprends pas ce manque d’intérêt. Quand le maire Corbeil présente son bilan annuel, la salle est pleine à craquer. J’avais tout à gagner de faire connaître mes idées auprès du milieu des affaires », a regretté Chantal Goulet.
Pour le maire sortant, ce débat aurait représenté une tribune intéressante pour exposer ses idées et son programme.
« Je comprends qu’à ce stade-ci de la campagne l’intérêt est mitigé. J’aurais aimé participer à ce débat, mais cela prend du monde. Ce n’est pas moi qui décide si les gens veulent oui ou non participer à cette activité », a mentionné Claude Corbeil.
Salle comble en 2013
Aux précédentes élections municipales, le débat organisé par la Chambre de commerce au Club de golf de Saint-Hyacinthe avait rassemblé une centaine de convives.
Il en avait coûté 60 $ pour y assister. En 2013, Gaston Vachon, Claude Corbeil et Pierre Rhéaume avaient profité de cette tribune pour exprimer leurs idées sur plusieurs dossiers municipaux en évitant toute confrontation.
C’est l’animateur de Radio-Acton, Pierre Brousseau, qui agissait comme modérateur du débat.

image